Nouvelle-Zélande : Ibañez part au pays des Blacks

Nouvelle-Zélande : Ibañez part au pays des Blacks©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 03 avril 2019 à 09h37

Deux ans après la fin de son aventure avec Bordeaux-Bègles, Raphaël Ibañez va de nouveau devenir entraîneur, au sein d'une équipe de D2 néo-zélandaise, Thames Valley, de juillet à octobre prochain. Il y sera assistant.

Raphaël Ibañez replonge ! L'ancien talonneur du XV de France, âgé de 46 ans, a décidé de redevenir entraîneur, deux ans après avoir quitté Bordeaux-Bègles, où il avait passé cinq saisons, sans parvenir à qualifier le club girondin pour les phases finales du Top 14. Le natif de Dax annonce dans L'Equipe ce mardi qu'il sera entraîneur-assistant de juillet à octobre prochain l'équipe de D2 néo-zélandaise de Thames Valley, qui se situe à Paeroa (4410 habitants), l'île du Nord. « C'est un projet que j'avais en tête depuis longtemps, encore fallait-il le concrétiser. La Fédération néo-zélandaise est fière d'envoyer ses meilleurs managers dans le monde entier et elle a raison de l'être. (...) Mais effectuer le chemin inverse, à savoir un entraîneur étranger au sein d'un staff néo-zélandais, c'est quasiment impossible. La NZRU contrôle et centralise tout : clubs, joueurs, entraîneurs. Ça ne me choque pas du tout, mais ça rendait la concrétisation du projet plus délicate. Mais il paraît que je suis persévérant. (...) Je pense que mon profil a joué, mais ce sont surtout mes amis sur place qui ont été d'un très bon soutien : Tony Marsh, mon ancien coéquipier en équipe de France, qui est à Auckland ; Leon Holden, qui a été mon coach aux London Wasps (où il a joué de 2005 à 2009, ndlr), qui vit dans la province de Waikato », explique Ibañez au quotidien sportif.

Ibañez vivra la Coupe du Monde au pays des All Blacks

L'actuel consultant pour France Télévisions partira du 4 juillet au 27 octobre en Nouvelle-Zélande et vivra donc une partie de la Coupe du Monde (20 septembre - 2 novembre) au pays des doubles tenants du titre. Il attend en tout cas cette expérience en Nouvelle-Zélande avec une grande hâte : « J'espère une grande aventure rugbystique et culturelle. Parce que les deux aspects sont fortement liés là-bas. D'autant plus que j'y vais pour coacher au maximum : un accord a également été passé avec la province de Counties Manukau, une autre équipe basée au sud d'Auckland, pour que je vienne régulièrement faire des sessions chez eux. Je compte optimiser mon temps là-bas. Je vais être au coeur de leur système. J'y vais avec une grande envie, mais très humblement. » Et après ? Raphaël Ibañez ne se projette pas plus loin que Thames Valley. Son éventuel futur club attendra...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.