Carnet noir : Décès à 49 ans de la légende sud-africaine Chester Williams

Carnet noir : Décès à 49 ans de la légende sud-africaine Chester Williams©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 06 septembre 2019 à 20h20

A l'âge de 49 ans des suites d'une crise cardiaque, le premier joueur noir sélectionné avec l'Afrique du Sud après l'apartheid, Chester Williams, est décédé.

C'est un symbole de l'Afrique du Sud post-apartheid qui nous a quittés. La chaîne de télévision sud-africaine eNCA a annoncé ce vendredi le décès de l'ancien international de rugby Chester Williams (27 sélections, 14 essais) à l'âge de 49 ans des suites d'une crise cardiaque, tout comme son coéquipier dans l'équipe des Springboks championne du monde en 1995, James Small. Celui qui a porté pendant sa carrière les couleurs de la Western Province avant de prendre en mains la destinée de l'équipe d'Afrique du Sud de rugby à 7 a été l'emblème d'une Afrique du Sud réunifiée au sortir de la période troublée de l'apartheid. Il était, en effet, le premier joueur noir à porter le maillot de la sélection nationale après la chute du régime en 1991. « La nouvelle du décès de Chester est difficile à croire autant qu'elle nous bouleverse car il était encore jeune et paraissait être en bonne forme, a déclaré Mark Alexander, président de la Fédération sud-africaine de rugby dans un communiqué. Il était un véritable pionnier au sein du rugby sud-africain et ses performances lors de la Coupe du Monde 1995, un haut fait de sa carrière, seront toujours présentes dans les cœurs et les esprits des passionnés de rugby. »


Williams a marqué les esprits

Chester Williams a été aligné à trois reprises pendant la Coupe du Monde, lors du quart de finale face aux Samoa avec un essai à son actif, de la demi-finale face à la France et à l'occasion de la finale historique face à la Nouvelle-Zélande, où les Springboks ont remporté leur premier titre de champion du monde. Dans cette équipe, Chester Williams était le seul joueur noir, étant le troisième dans l'histoire de la sélection à en porter le maillot après Errol Tobias et Avril Williams, qui n'était personne d'autre que son oncle. Blessé, il ne devait pas prendre part à la compétition, étant remplacé par Pieter Hendriks, avant de reprendre sa place dans le groupe à la suite de la suspension de son remplaçant. Blessé à un genou, le puissant ailier avait dû mettre entre parenthèses sa carrière sportive entre 1998 et 2000, y mettant un terme quelques mois plus tard sur une dernière victoire, à Cardiff face au pays de Galles. Une perte inestimable pour le rugby sud-africain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.