Australie : Trois joueurs suspendus pour avoir refusé de baisser leur salaire

Australie : Trois joueurs suspendus pour avoir refusé de baisser leur salaire©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 18 mai 2020 à 15h27

Izack Rodda, Isaac Lucas et Harry Hockings, trois joueurs des Queensland Reds, en Australie, ont été suspendus après avoir refusé de baisser leur salaire.

Par manque de solidarité, trois joueurs, dont un international, ont été suspendus par leur équipe ! Izack Rodda, Isaac Lucas et Harry Hockings, qui évoluent tous les trois aux Queensland Reds, la franchise australienne basée à Brisbane, ont été suspendus par la Queensland Rugby Union (QRU), soutenue par la Fédération australienne, pour une durée indéterminée car ils ont refusé de baisser leur salaire en cette période de pandémie de coronavirus. « Beaucoup d'entreprises en Australie souffrent des mêmes problèmes que le sport dans ce pays, et la majorité des gens ont accepté de réduire leur salaire. (...) Malheureusement, nous avons dû prendre la décision de suspendre trois de nos joueurs. Ce n'était pas une situation à laquelle la QRU pensait faire face », a réagi la QRU dans un communiqué.

Rodda a joué la dernière Coupe du Monde

« C'est une situation malheureuse, étant donné que nous avions trouvé un accord sur une baisse de salaire pour cette période de pandémie de coronavirus. Nous voulons que les joueurs restent en Australie et honorent leur contrat avec les Reds et la Fédération australienne. Nous sommes au courant qu'ils envisagent un recours en justice, mais nous espérons que le problème sera résolu dès que possible et que nous continuerons à dialoguer avec ces joueurs », a réagi de son côté le directeur du rugby de la Fédération australienne, Scott Johnson. Izack Rodda, deuxième ligne de 23 ans, compte 21 sélections avec les Wallabies dont quatre pendant la dernière Coupe du Monde, alors qu'Isaac Lucas, arrière de 21 ans, et Harry Hockings, deuxième ligne de 21 ans, ne comptent aucune sélection.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.