Australie : Smith prend sa retraite à 38 ans

Australie : Smith prend sa retraite à 38 ans©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mardi 21 mai 2019 à 12h20

Le vice-champion du Monde 2003 George Smith, 111 sélections avec les Wallabies, a annoncé ce lundi qu'il mettait un terme à sa carrière, longue de presque 20 ans. Après 10 ans aux Brumbies, le troisième ligne australien avait évolué en France à Toulon, au Stade Français et à Lyon.

C'est un monument du rugby australien qui quitte définitivement les pelouses. George Smith (38 ans) a annoncé ce lundi qu'il raccrochait les crampons après une carrière longue d'une vingtaine d'années. Le troisième ligne a notamment évolué à 111 reprises sous le maillot des Wallabies, avec lesquels il a été vice-champion du Monde en 2003. « Le rugby m'a tant donné. Les rêves que j'avais de jouer au rugby professionnellement, je suis heureux de dire que je les ai vécus, que j'ai connu tant de choses durant ma carrière » a notamment déclaré l'ex-international. C'est sur le territoire national que le joueur d'origine tongienne a disputé la majeure partie de sa carrière. Entre 1999 et 2013, il a disputé 142 rencontres avec les Brumbies de Camberra. « Ces années à Camberra ont formé une grande partie de mon identité en tant que rugbyman et m'ont aidé à progresser sur le terrain », a expliqué Smith quant à ses années dans la Capitale qui l'ont vu remporter le Super 12 a deux reprises, en 2001 puis 2004.


Smith, gloire du rugby australien

Véritable gloire nationale, Smith a été élu deux fois meilleur joueur de son pays. Après une première décennie dans son pays, le natif de Manly était parti à la conquête de l'Europe. En 2010, il a d'abord rallié Toulon, où il ne sera resté qu'une saison. Il a ensuite effectué deux piges supplémentaires dans l'Hexagone, au Stade Français en 2012 puis à Lyon en 2014. Il évoluait cette saison à Bristol, en Premiership. Pour la suite, l'intéressé devrait selon plusieurs médias retrouver son ancien club de Suntory pour devenir entraîneur de la défense de la formation japonaise. Un retour sur une terre qui lui a été par moment hostile. Lors du réveillon 2018, il avait été accusé d'avoir frappé un chauffeur de taxi dans la capitale nippone, et emprisonné 18 jours à Tokyo, avant que la justice japonaise n'abandonne les charges contre lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.