Australie : Jones quitte bien ses fonctions de sélectionneur

Australie : Jones quitte bien ses fonctions de sélectionneur©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 29 octobre 2023 à 14h40

A l'occasion d'un entretien accordé à la presse australienne, Eddie Jones a confirmé avoir démissionné de son poste de sélectionneur des Wallabies, à peine dix mois après son arrivée et après une Coupe du Monde manquée.



Eddie Jones aura tenu un peu moins de dix mois. En janvier dernier, dans la foulée de son limogeage du poste de sélectionneur de l'Angleterre, le technicien de 63 ans a accepté la mission de mener les Wallabies sur la route de la Coupe du Monde. Les anciens doubles champions du monde ont abordé le tournoi sur une série de cinq défaites de rang sous les ordres du natif de Burnie. Malgré deux succès face à la Géorgie et le Portugal, les Wallabies n'ont pas été en mesure de passer le cap de la phase de poules du Mondial, terminant à la troisième place de la Poule D, à égalité de points avec les Fidjiens. A peine ce chapitre refermé, les doutes se sont multipliés concernant l'avenir d'Eddie Jones à la tête de la sélection australienne. Un suspense auquel le principal intéressé a mis fin ce dimanche à l'occasion d'un entretien accordé au quotidien local The Australian. Alors que son contrat courait jusqu'en 2027 et la prochaine Coupe du Monde qui sera organisée en Australie, Eddie Jones a annoncé sa démission.

Jones ne devrait pas manque de prétendants

Un départ qui est facilité par l'activation d'une clause de son engagement avec la Fédération Australienne de rugby. Durant la dernière Coupe du Monde, achevée par le succès de l'Afrique du Sud ce samedi en finale contre la Nouvelle-Zélande, les bruits de couloir ont laissé entendre un intérêt du technicien australien pour un retour à la tête de la sélection japonaise, qu'il a dirigé entre 2012 et 2015, avec des contacts qui ont d'ores-et-déjà été noués. Ce qu'Eddie Jones n'a pas manqué de démentir formellement. « Je n'ai reçu aucune offre d'emploi, a-t-il affirmé lors de cet entretien. Je vis séparé de ma femme parce qu'elle vit au Japon. Je veux passer un peu de temps avec elle. Je veux rester marié. Je pense qu'à 63 ans, je ne veux pas divorcer. » Toutefois, les propositions pourraient rapidement arriver sur son bureau. En effet, les Etats-Unis seraient également sur les rangs, tout comme les Tonga et la Géorgie alors que les Fidji, en quête d'un nouveau sélectionneur après l'annonce du départ de Simon Raiwalui, auraient un œil sur Eddie Jones.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.