Australie : Folau, les Waratahs et la Fédération australienne devant la justice en février 2020

Australie : Folau, les Waratahs et la Fédération australienne devant la justice en février 2020©Media365

Thibault Laurens, publié le mardi 13 août 2019 à 11h34

Alors qu'Israel Folau conteste fermement son licenciement par la Fédération australienne de rugby, l'ex-arrière international devra faire face à ses anciens employeurs le 4 février 2020. L'ancien joueur des Waratahs réclame toujours six millions d'euros pour la rupture de son contrat.

Le combat est loin d'être terminé. Totalement réticent à l'idée d'accepter son licenciement par la Fédération australienne de rugby, Israel Folau compte bien obtenir gain de cause. Pour cela, l'ancienne star des Wallabies (73 sélections, 37 essais) se rendra devant la justice le 4 février 2020 pour un procès qui promet d'être électrique. Les New South Wales Waratahs, son ancienne équipe de Super Rugby, et Rugby Australia seront bien évidemment présents. Pour rappel, Izzy avait défrayé la chronique en avril dernier en publiant des propos homophobes sur ses réseaux sociaux (« Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'Enfer vous attend ! Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver »).

Folau souhaite rejouer avec les Wallabies et les Waratahs

Quelques semaines plus tard, RA (Rugby Australia) avait annoncé la rupture unilatérale du contrat de Folau. Au-delà de contester ce licenciement, le recordman d'essais en Super Rugby avec une seule et même franchise, réclame de pouvoir retrouver les terrains, que ce soit avec les Waratahs ou bien la sélection australienne, mais également la coquette somme de 6 043 000 euros. S'il paraît probable qu'il faudra attendre la date du procès pour connaître le fin mot de cette histoire, une médiation aura tout de même lieu entre les parties, le 13 décembre prochain. Pour rappel, une première conciliation s'était déjà tenue en juin dernier devant la Fair Work Commission de Sydney. Cependant, les négociations, qui avaient duré plus de quatre heures, n'avaient rien donné, au grand regret de Folau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.