Australie : Folau assigne sa Fédération en justice

Australie : Folau assigne sa Fédération en justice©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 01 août 2019 à 10h38

Israel Folau a fait savoir ce jeudi qu'il assignait la Fédération australienne de rugby en justice pour licenciement abusif, sa tentative de médiation de juin dernier ayant échoué. La star des Wallabies avait été limogée en mai dernier par sa Fédération pour avoir tenu des propos homophobes sur Instagram.

Israel Folau, le feuilleton (interminable) continue. Limogée en mai dernier par la Fédération australienne pour ses propos homophobes tenus sur Instagram, la star des Wallabies avait essayé en juin dernier de trouver un terrain d'entente. Une tentative de médiation qui n'a rien donné. Folau a donc décidé de passer la vitesse supérieure en assignant sa Fédération en justice pour licenciement abusif. Le joueur contraint et forcé de mettre un terme prématuré à sa carrière à seulement 30 ans a annoncé la nouvelle ce jeudi sur son compte Twitter. « Une conciliation devant la commission de l'équité en matière d'emploi n'a pas résolu les différends entre nous. En conséquence, j'entame une action en justice », explique Folau, qui n'aura aucun frais à avancer pour le procès sachant qu'il a réussi à récolter en deux jours plus de 2 millions de dollars australiens (environ 1,2 M€) en s'appuyant sur l'aide d'une organisation chrétienne du pays.


Le dernier joker de Folau ?

Folau avait même constitué un plus gros pactole encore, avant que sa cagnotte de 700 000 dollars soit fermée pour « apologie de la discrimination et de l'exclusion ». Sur Instagram, l'international australien (73 sélections) appelé à être l'une des stars des Wallabies lors de la prochaine Coupe du Monde (au Japon, du 20 septembre au 2 novembre) avant d'être remercié avait publié le message suivant en avril dernier : « Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'Enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver ! » En assignant la Fédération de son pays devant la justice, Folau joue probablement sa dernière carte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.