All Blacks : Quand l'ancien sélectionneur révèle le point faible

All Blacks : Quand l'ancien sélectionneur révèle le point faible©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le mercredi 24 avril 2019 à 12h44

Ancien sélectionneur de la Nouvelle Zélande (2004-2011), Graham Henry continue de suivre au plus près la progression de son ancienne équipe, qui tentera de décrocher un troisième titre mondial consécutif au Japon (20 septembre - 2 novembre). Néanmoins, le natif de Christchurch pense que les All Blacks ne sont pas invincibles, surtout depuis la retraite de Jerome Kaino.

Oui, les All Blacks ont, à l'image de toutes les sélections, des faiblesses, même si ces dernières sont mieux dissimulées. Interrogé par Newstalk ce mercredi, Graham Henry a révélé les points faibles de son ancienne sélection : « Si vous regardez les All Blacks en ce moment, ils vont évidemment pâtir de l'absence de Damian McKenzie », a tout d'abord confié le sélectionneur champion du Monde avec la Nouvelle Zélande en 2011. L'arrière ou demi d'ouverture des Hurricanes manquera la Coupe du Monde au Japon (20 septembre - 2 novembre) après sa blessure contractée lors d'un match de Super Rugby. Pour autant, cette absence n'est pas la plus préjudiciable aux yeux d'Henry, qui déplore le manque de profondeur au poste de flanker. Un rôle qu'occupait à merveille le numéro 6 de Toulouse Jerome Kaino.

Le successeur de Kaino toujours attendu



En effet, pour l'ancien sélectionneur, le départ de Kaino (83 sélections) à Toulouse n'a pas été suffisamment compensé et son successeur n'est toujours pas désigné. Un souci alors que la troisième ligne des All Black a longtemps été l'une de ses rampes de lancement. « Le problème vient probablement du poste de numéro 6. Ils n'ont pas vraiment trouvé le remplaçant idéal à Jerome Kaino. Néanmoins, je pense qu'ils vont régler le problème avant le Mondial. A part cela, ainsi que la blessure de McKenzie, les All Blacks se portent plutôt bien. » Malgré ces écueils, et l'infirmerie qui ne cesse de se remplir ces dernières semaines, la Nouvelle Zélande paraît plus que jamais favori à sa propre succession. Les Blacks affronteront l'Afrique du Sud, le Canada, la Namibie ainsi que l'Italie lors de la phase de poule de la Coupe du Monde. Avant de rouler sur le reste du Monde ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.