Afrique du Sud : Un lourd secret gardé par Rassie Erasmus durant la Coupe du Monde

Afrique du Sud : Un lourd secret gardé par Rassie Erasmus durant la Coupe du Monde©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 21 juin 2020 à 12h00

A la tête de l'Afrique du Sud sacrée championne du monde en 2019, Rassie Erasmus a vu son médecin confirmer qu'il était soigné pour un cancer durant la compétition

C'est un secret que Rassie Erasmus a su garder et, surtout, cacher. Vainqueur à la tête des Springboks lors de la dernière Coupe du Monde, le technicien sud-africain a vu son médecin Johan Theron confier au cours d'un entretien accordé au magazine sud-africain en langue afrikaner Rapport que son patient était atteint d'un cancer qui lui a été diagnostiqué au début de l'année 2019. Une maladie auto-immune, la polyangéite microscopique avec granulomatose, qui a nécessité un traitement par chimiothérapie tout au long de l'année passée et, en conséquence, qu'il a dû suivre durant le Mondial organisé au Japon. Une maladie qui, au bout d'un an de combat, a été finalement vaincue par Rassie Erasmus, qui reste isolé par précaution face au risque de contamination par le coronavirus.

Erasmus a eu des doutes

Selon Johan Theron, la volonté de Rassie Erasmus de garder le secret sur sa maladie avait pour but de ne pas focaliser l'attention sur sa personne et ne pas perturber la préparation de ses joueurs en vue de la Coupe du Monde. Une information que la Fédération Sud-Africaine a confirmé ce dimanche. « Rassie a été soigné pour une maladie grave en 2019, dont il s'est remis, assure le porte-parole de SA Rugby. Il remercie les gens de leur inquiétude mais souhaite garder la question privée. » De son côté, le médecin de Rassie Erasmus a confirmé que la maladie a pu affaiblir l'entraîneur des Springboks et qu'il a fallu un ajustement du traitement pendant le Mondial pour éviter des effets secondaires trop importants. « Le traitement avait affaibli Rassie Erasmus, ajoute Johan Theron. À un moment donné, il doutait vraiment de pouvoir continuer à occuper son poste d'entraîneur des Springboks. » Des doutes qui, avant et pendant la Coupe du Monde, ont su être parfaitement cachés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.