Rugby Championship : La Nouvelle-Zélande écrase l'Argentine et prend le large

Rugby Championship : La Nouvelle-Zélande écrase l'Argentine et prend le large©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le dimanche 12 septembre 2021 à 11h50

La Nouvelle-Zélande n'a pas fait de détails contre l'Argentine (39-0), ce dimanche à Robina (Australie) pour le compte de la 3eme journée de Rugby Championship. Les All Blacks s'envolent ainsi en tête du classement en attendant le résultat de l'Afrique du Sud contre l'Australie.



Depuis l'exploit des Pumas chez les All Blacks en novembre 2020 (victoire 25-15), la Nouvelle-Zélande a remis les pendules à l'heure. Ce dimanche, comme cela avait déjà été le cas le 28 novembre dernier (38-0 pour les All Blacks) lors de ce même Rugby Championship (mais l'édition précédente), les Néo-Zélandais ont confirmé que la déroute du 14 novembre 2020 constituait uniquement un accident de parcours en atomisant (39-0) les Argentins pour la deuxième fois en dix mois. A un point près, c'est même sur exactement la même correction que les Pumas auraient quitté dimanche la pelouse du Cbus Super Stadium après la nouvelle gifle reçue face à Beauden Barrett et ses coéquipiers lors de cette 3eme journée de la compétition. Une semaine après avoir souffert davantage (mais pas énormément non plus) contre l'Australie (victoire 38-21), la Nouvelle-Zélande n'a fait qu'une bouchée du dernier du groupe, battu pour la troisième fois en trois matchs.

Doublé pour Jacobson



Un troisième succès en trois matchs (trois succès bonifiés de surcroît) pour ces All Blacks impressionnants et impitoyables (trois matchs, trois victoires, dont deux contre l'Australie) qui leur permet de s'envoler en tête du classement en attendant de connaître le résultat du match de leur dauphin l'Afrique du Sud face justement aux Wallabies. Auteur de cinq essais dimanche face aux Pumas contre aucun pour les coéquipiers du Parisien Nicolas Sanchez, devenu dimanche le joueur le plus capé de l'histoire de sa sélection (90), Rieko Ioane a ouvert le bal, imitié quelques minutes avant la pause par Sevu Reece puis Dalton Papalii dans les arrêts de jeu. Nettement devant au score déjà à la pause (22-0), les All Blacks ont poursuivi leur démonstration en seconde mi-temps avec en artificier Luke Jacobson, auteur d'un doublé (48eme et 70eme). Sur le premier de ses deux essais du jour, le troisième ligne peut tirer son chapeau à son illustre coéquipier Beauden Barrett, qui a trouvé son partenaire sur une merveille d'inspiration qui a permis à Jacobson d'aller à dame pour la quatrième fois de la partie. Mais les Argentins n'avaient pas encore tout vu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.