Rugby Championship (J3) : Les All Blacks étrillés par les Wallabies

Rugby Championship (J3) : Les All Blacks étrillés par les Wallabies©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 10 août 2019 à 14h08

Dans une ambiance des grands soirs à Perth, les Wallabies ont infligé aux All Blacks une défaite mémorable.

La Nouvelle-Zélande n'est clairement pas au point alors que la Coupe du Monde se rapproche. Tenus en échec par l'Afrique du Sud à la dernière seconde après une courte victoire en Argentine, les All Blacks ont mordu la poussière face aux Wallabies sur la pelouse de l'Optus Stadium de Perth pour le premier match entre les deux nations dans la partie est de l'île-continent. Les Australiens ont dès le début du match mis sur le reculoir les Néo-Zélandais et ouvert le score par la botte de Christian Lealiifano dès la 6eme minute et, trois minutes plus tard, Reece Hodge a enfoncé le clou en contre après une interception manquée d'Anton Lienert-Brown. Mais il ne faut jamais enterrer les All Blacks et, en quatre minutes, ils ont effacé leur handicap né des dix premières minutes. Sur un coup de pied de recentrage parfaitement senti de Jack Goodhue, Anton Lienert-Brown profite des errements de la défense australienne pour aplatir. Presque dans la foulée, Dane Coles a percé le rideau défensif des Wallabies pour décaler Aaron Smith dont l'offrande pour RIeko Ioane a été convertie en essai.

Un carton rouge lourd de conséquences

A la suite de cette action, Jack Goodhue est contraint de céder sa place à Ngani Laumape. Et, alors que Christian Lealiifano a remis l'Australie devant au tableau d'affichage, Jérôme Garcès a pris une décision grave contre Scott Barrett. En sortie de maul, le deuxième ligne néo-zélandais est allé au contact de la tête de Michael Hooper avec l'épaule et le coude. Après révision vidéo, l'arbitre français a jugé que ce geste valait un carton rouge direct à l'encontre de Scott Barrett, qui risque six semaines de suspension et pourrait ainsi manquer le début de la Coupe du Monde. Réduits à quatorze et menés de quatre points à la mi-temps suite à une troisième pénalité signée Christian Lealiifano, les All Blacks ont sombré en début de deuxième période. A l'issue d'une longue séquence, Lukhan Salakaia-Loto est décalé sur l'aile gauche par Rory Arnold et va inscrire le deuxième essai australien, rapidement suivi par le troisième signé Nic White sur un mouvement initié par Samu Kerevi.

Jamais les All Blacks n'avaient encaissé 40 points en Australie

Face à cette déroute en puissance, Steve Hansen a fait des changements et donné sa chance aux jeunes. Cela a rapidement payé car, après avoir longtemps tenu le ballon, les All Blacks ont réduit l'écart par Beauden Barrett. Sur un décalage plein axe de Richie Mo'unga, le demi d'ouverture replacé arrière passe entre deux défenseurs australiens pour aplatir sous les poteaux. Mais, en infériorité numérique, le baroud d'honneur des Néo-Zélandais n'a pas duré. A l'heure de jeu, Marika Koroibete a corsé l'addition avant que Reece Hodge, d'un doublé réalisé après avoir battu Rieko Ioane en un-contre-un, ne permette aux Wallabies de réaliser ce qu'ils n'avaient jamais fait dans leur histoire : dépasser la barre des 40 points face à la Nouvelle-Zélande. La fin de match se révèle échevelée avec deux essais supplémentaires de part et d'autre, signés Reece Hodge et Kurtley Beale pour l'Australie, Ngani Laumape et Richie Mo'unga pour la Nouvelle-Zélande. Au final, l'Australie s'impose de 21 points (47-26) et met la pression sur l'Afrique du Sud, qui affronte l'Argentine ce samedi en clôture du tournoi. Pour Steve Hansen, le temps des questions avant le Mondial est arrivé.

RUGBY CHAMPIONSHIP / 3EME JOURNEE
Samedi 10 août 2019
Australie - Nouvelle-Zélande : 47-26
21h40 : Argentine - Afrique du Sud

Classement
1- Australie 8 points
2- Afrique du Sud 7
3- Nouvelle-Zélande 6
4- Argentine 2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.