Champions Cup : Toulouse s'arrête là

Champions Cup : Toulouse s'arrête là©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 21 avril 2019 à 18h21

La logique a été respectée dimanche après-midi à l'Aviva Stadium de Dublin, où Toulouse n'a pas fait le poids face au Leinster (30-12) dans la seconde demi-finale de Champions Cup. La finale opposera donc les tenants du titre aux Saracens, le 11 mai prochain à Newcastle.

Pas d'exploit pour le Stade Toulousain. Irrésistible en Top 14, les Rouge et Noir n'ont pas pesé bien lourd, dimanche à l'Aviva Stadium face au Leinster, large vainqueur de cette seconde demi-finale (30-12) au lendemain de la qualification des Sarracens aux dépens du Munster. Comme on pouvait s'y attendre, les tenants du titre ont subi la loi des Irlandais pendant 80 minutes. Nettement dominateur, le Leinster s'est même permis de faire souffler ses meilleurs éléments dans le dernier quart d'heure, alors qu'il n'y avait déjà plus de suspense depuis un moment. Il n'y a d'ailleurs jamais eu réellement photo dans cette partie entre Jonathan Sexton et ses coéquipiers et des Toulousains battus dans tous les secteurs. Après le deuxième essai des Irlandais, inscrit par Luke McGrath peu avant la demi-heure de jeu - James Lowe avait marqué le premier, alors que l'on ne jouait même pas depuis un quart d'heure - l'écart (de 14 points) ne laissait de toute façon déjà augurer rien d'autre qu'une défaite pour les joueurs de la Ville Rose, de surcroît maladroits et indisciplinés.

Un essai toulousain qui ne viendra jamais...



En atteste le carton jaune reçu dès la 25eme minute de jeu par Johnny Gray pour une faute d'antijeu sous les yeux de l'arbitre. Et lorsque Toulouse, au retour des vestiaires, a tenté d'appuyer sur l'accélérateur, il s'est tout de suite fait calmer par son bourreau du jour et Scott Fardy, auteur du troisième essai irlandais de cette demi-finale à sens unique. Le coup de massue pour les Rouge et Noir, qui n'allaient même pas avoir le plaisir de sauver l'honneur, puisque lorsque Maxime Médard finissait par aplatir, son effort était justement invalidé. Un peu plus tard, c'est une interception irlandaise qui a privé les joueurs d'Ugo Mola de cet essai qui ne viendra jamais, tandis que dans le camp d'en face, on fêtait déjà la qualification pour cette finale qui opposera le vainqueur de la dernière édition au lauréat des deux précédentes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.