Champions Cup - Quart de finale : Le Racing 92 s'incline à domicile face à Toulouse

Champions Cup - Quart de finale : Le Racing 92 s'incline à domicile face à Toulouse©Media365

Thibault Laurens, publié le dimanche 31 mars 2019 à 18h11

Au terme d'une rencontre à très haute intensité, le Stade Toulousain, en infériorité numérique pendant près d'une heure, l'a emporté face au Racing 92 en quarts de finale de Champions Cup, ce dimanche à l'Arena (21-22). Toujours aussi séduisants offensivement et auteurs d'une prestation défensive remarquable, les hommes d'Ugo Mola rejoignent le Leinster en demi-finales de Champions Cup.



Et à la fin, c'est encore les Toulousains qui gagnent. Dimanche, pour le compte du dernier quart de finale de Champions Cup, Toulouse s'est imposé dans l'antre du Racing 92 (21-22). Dans un match d'une intensité assez remarquable, les visiteurs n'ont absolument pas dérogé à leur principes. Après un gros début de match, les coéquipiers d'Antoine Dupont, exceptionnel durant toute rencontre, ont inscrit le premier essai de la partie. Un très bon travail de Maxime Médard a permis au demi de mêlée international d'aplatir (8eme). Dans la logique de son identité de jeu, les Toulousains n'ont pas arrêté d'accélérer, jouant rapidement les touches ou les bras cassés. Néanmoins, un essai de Teddy Thomas inscrit suite à une interception extrêmement bien sentie de Finn Russell, a remis le Racing sur des bons rails. Pire encore pour les Haut-Garonnais, à la 24eme minute, Zack Holmes a été exclu après un plaquage trop haut sur Juan Imhoff. Un carton rouge qui n'a pas empêché les Toulousains de continuer à produire du jeu et de prendre le large au score. Au terme d'un mouvement collectif incroyable ponctué par une chistera après contact de Lucas Tauzin, qui a remplacé Yoann Huget forfait, à destination de Sofiane Guitoune, Maxime Médard a resisté au retour de trois Franciliens pour marquer le deuxième essai de Toulouse (31eme minute). Les visiteurs ont semblé intouchables durant le premier acte, comme en a témoigné la troisième réalisation d'Antoine Dupont (37eme) qui a permis aux Toulousains de virer en tête à la pause (12-10).

Toulouse a souffert mais Toulouse n'a pas rompu


Revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions, les Racingmens ont rapidement recollé au score suite à deux pénalités de Maxime Machenaud. Alors que le pack du Racing a plutôt souffert en première période, les nombreux changements ont totalement inversé la tendance. Changement de joueurs donc, mais également de stratégie avec des Ciel et Blanc qui ont imposé un jeu plus direct afin de faire souffrir des Toulousains émoussés physiquement. Et à force d'insister, Camille Chat a inscrit le deuxième essai des locaux suite à un rebond plutôt chanceux consécutif à un lancer en touche à cinq mètres de la ligne toulousaine (21-22). Toulouse a beaucoup souffert durant la deuxième période, mais s'est montré impérial défensivement, repoussant jusqu'au bout les assauts du Racing. Les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit ont lancé un dernier baroud d'honneur mais les Rouge et Noir s'en sont sortis héroïquement après un arrachage de Richie Gray. Les leaders du Top 14 se qualifient donc pour les demi-finales de Champions Cup et iront défier le Leinster, tenant du titre, sur ses terres.

L'homme du match : Antoine Dupont (Toulouse)
Quelle prestation majuscule du demi de mêlée Toulousain ! Durant toute la rencontre, le jeune international a été au four et au moulin. Auteur de deux essais, il s'est également démené en défense avec de nombreux plaquages et des retours décisifs. Son replacement à l'ouverture après l'expulsion de Zack Holmes ne l'a pas dérangé. Exceptionnel, tout simplement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.