Champions Cup (J6) : Face à un Racing 92 déjà qualifié, les Saracens s'imposent et gardent espoir

Champions Cup (J6) : Face à un Racing 92 déjà qualifié, les Saracens s'imposent et gardent espoir©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 19 janvier 2020 à 16h04

Face à une équipe du Racing 92 déjà qualifiée et qui pourrait perdre l'avantage d'un quart de finale à domicile, les Saracens se sont imposés d'une marge infime et gardent espoir de voir les quarts de finale de la Champions Cup.

Non, les Saracens n'ont pas abandonné la Champions Cup ! Le Racing 92 l'a appris à ses dépens et pourrait devoir se déplacer lors des quarts de finale. Au lendemain de l'annonce de leur relégation automatique en deuxième division anglaise au terme de la saison, les joueurs du club londonien ont tout donné face au club francilien pour laisser une belle impression à l'Europe du rugby. Une envie qui s'est matérialisée dès les premiers instants de la rencontre quand, après avoir pris le ballon en touche et trouvé en relais Billy Vunipola, Maro Itoje a enfoncé la défense francilienne pour aplatir le premier essai de la rencontre. Vunipola, secoué sur l'action suivante, a cédé sa place à Will Skelton sur protocole commotion et n'a pas pu reprendre sa place sur la pelouse. Les Racingmen ont largement manqué leur entame de match car, à la suite du carton jaune reçu par Teddy Iribaren pour un en-avant volontaire, Mako Vunipola a doublé l'avance des Sarries en bonifiant la touche consécutive à la pénalité. Heureusement pour les joueurs de Laurent Travers, la réaction a été immédiate.

Le Racing 92 a de la ressource...

Virimi Vakatawa a parfaitement tiré parti d'une incompréhension entre Dulin et Daly sur une ouverture au pied de Finn Russell pour fausser compagnie à la défense londonienne et aplatir le premier essai du Racing 92 dans cette rencontre. Owen Farrell a provisoirement redonné de l'air à son équipe mais Louis Dupichot a confirmé le changement de braquet du club francilien. L'ailier des Ciel et Blanc a parfaitement senti une passe de Farrell en sortie de mêlée, l'interception lui permettant d'aller à l'essai. Virimi Vakatawa y est ensuite allé de son doublé en aplatissant en coin l'essai qui a permis au Racing 92 de passer en tête pour la première fois du match. Une rencontre qui a pris une autre dimension juste avant la mi-temps quand Will Skelton, entré en jeu en tout début de match, a quitté prématurément la pelouse de l'Allianz Park sur un carton rouge. Le troisième-ligne des Saracens a été logiquement expulsé pour une charge de l'épaule en retard sur Brice Dulin. Dès l'entame du deuxième acte, Teddy Iribaren a offert au Racing 92 une avance égale à un essai transformé. Un écart réduit à néant trois minutes plus tard par l'intermédiaire de Maro Itoje. A la suite d'un jeu au pied de Barritt, le ballon est arrivé sur l'aile pour permettre au deuxième-ligne d'aplatir son deuxième essai personnel.

...mais pourrait s'en mordre les doigts

Le tournant de la fin du match a été le carton jaune reçu par Bernard Le Roux à un peu plus de dix minutes de la fin du match pour un plaquage en retard sur Farrell. A égalité numérique, les Sarries ont augmenté la pression. Après une pénalité manquée par Elliott Daly, les Racingmen ont mis les barbelés sur leur ligne après une erreur d'arbitrage puisque Nigel Owens a accordé une pénalité aux Saracens pour un en-avant de Dulin dans les airs repris devant par Palu mais l'arrière du Racing 92 avait dévié de la tête, ne faisant pas un en-avant. L'insistance des coéquipiers de Sean Maitland a payé puisque s'ils n'ont pas su aplatir à cinq minutes de la fin, ils ont repris l'avantage par la botte de Farrell. Ayant besoin d'une victoire pour assurer un quart de finale à domicile, les Racingmen ont tout donné mais, trop brouillons, les joueurs de Laurent Travers n'ont pas su se mettre en position de gagner ce match. Avec cette courte victoire (27-24), les Saracens se retrouvent en position de jouer les quarts de finale dans l'attente du résultat de Gloucester face à Toulouse. Pour le Racing 92, une victoire des Anglais serait bienvenue car elle leur assurerait un quart de finale à domicile. Ce résultat fait tout de même un heureux : Clermont, qui est désormais assuré de jouer à domicile lors de ces quarts de finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.