Champions Cup (J6) : Battu par Édimbourg, Montpellier est éliminé

Champions Cup (J6) : Battu par Édimbourg, Montpellier est éliminé©Media365

Marie Mahé, publié le vendredi 18 janvier 2019 à 22h35

Ce vendredi, dans le cadre de la sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Champions Cup, Montpellier s'est incliné, d'une courte tête, sur la pelouse d'Édimbourg (19-10). Toutefois, ce revers est synonyme d'élimination pour la formation héraultaise.

La déception a de quoi être énorme. Ce vendredi, Montpellier jouait son avenir européen à Édimbourg en Écosse, à Murrayfield, contre le leader de la poule. Dans l'obligation de s'imposer, la formation héraultaise s'est montrée totalement incapable de répondre présent et s'incline, au final, sur le score de 19 à 10, dans le cadre de la 6eme et dernière journée de la phase de poules de la Champions Cup. Malgré de la résistance, Montpellier n'a pas su s'exprimer convenablement, afin de réaliser l'exploit et franchir cette dernière marche qui lui manquait. Malmenés en mêlée fermée ou encore dans le jeu au sol, les Montpelliérains ont couru après le score, pendant pratiquement toute la rencontre, malgré l'essai peu avant la pause de Jacques du Plessis (9-7). De son côté, Édimbourg a su mettre à profit ses rares occasions et notamment dans le premier acte, où sa domination n'a fait aucun doute.

Le MHR a commis trop de fautes

En seconde période, les opportunités ont pu être concrétisées et les Écossais ont alors pu gérer plus tranquillement leur avance, après avoir pourtant été menés à la 48eme minute de jeu, mais le pied de Van der Walt a fait la différence, tout comme l'essai en bout de ligne de l'ailier Darcy Graham (61eme). Les hommes de Vern Cotter rentrent donc chez eux, frustrés. C'est finalement la formation écossaise, emmenée notamment par Villame Mata, qui verra bien les quarts de finale de la compétition européenne, pour la troisième fois de son histoire mais pour la première fois depuis 2012, au détriment de son adversaire du jour. En revanche, le MHR, auteur de beaucoup trop de fautes pour espérer mieux en ce vendredi soir, s'arrête donc là, au stade de la phase de groupes. Cette campagne européenne aura été relativement compliquée pour les partenaires de Louis Picamoles, dans un groupe pas forcément abordable, à la base.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.