Champions Cup (J5) : Lyon n'a pas pu exister face au Leinster

Champions Cup (J5) : Lyon n'a pas pu exister face au Leinster©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 12 janvier 2020 à 15h55

Si la volonté de bien faire était présente, l'indiscipline n'a pas permis aux joueurs de Lyon de pouvoir espérer réaliser un exploit sur la pelouse du Leinster, toujours invaincu cette saison en Champions Cup.

Le LOU avait à cœur de bien faire. Mais, face au Leinster sur sa pelouse du RDS et avec une équipe profondément remaniée, ça ne suffit généralement pas. Les Irlandais, qui visent la place de meilleur premier et donc un quart de finale à domicile avec une potentielle demi-finale sur leurs terres avant la finale disputée à Marseille en fin de saison, ont pris très au sérieux cette équipe lyonnaise. Dès la première minute, les Irlandais sont allés au-delà de la ligne d'en-but par McGrath sur une ouverture au pied signée Kearney. Mais la vidéo a prouvé que le demi de mêlée du Leinster avait anticipé cette action, une faute qui a annulé l'essai. Une action qui a également été fatale à Kilian Geraci. Le troisième-ligne du LOU, sélectionné par Fabien Galthié pour le Tournoi des 6 Nations, a immédiatement cédé sa place à Félix Lambey, de retour à la compétition après trois mois d'absence pour cause de commotion cérébrale. Le premier essai du Leinster est toutefois venu après moins de dix minutes de jeu par Kearney, bien trouvé par Lowe à la suite d'une pénalité rapidement jouée au pied par Byrne.

Même à quatorze, le LOU n'a jamais cédé

Le début de match a vu les vagues bleues se multiplier sur la défense rhodanienne et, quatre minutes après le premier essai, van der Flier a doublé l'avantage du Leinster tout en force à la suite d'une touche et d'une suite de temps de jeu. Mais ces deux essais encaissés coup sur coup n'ont pas découragé les joueurs de Pierre Mignoni. Bien inspiré, Virgile Bruni a intercepté une passe des joueurs du Leinster et a mis les cannes pour aplatir entre les poteaux. Piqués au vif et après un deuxième essai refusé par la vidéo, les Irlandais ont une nouvelle fois accéléré et Kearney y est allé de son doublé à la demi-heure de jeu en conclusion d'une très longue phase de possession et une multiplication de fautes lyonnaises. L'arbitre, dans la foulée, a sanctionné Ethan Dumortier d'un carton jaune imposant au LOU de conclure la première période en infériorité numérique. Mais cela n'a pas modifié les ambitions de jeu des joueurs lyonnais qui se sont lancés à l'assaut de la défense du Leinster et cette dernière a cédé à trois minutes de la mi-temps, Hendrik Roodt venant concrétiser une bonne poussée rhodanienne dans un ruck.

Le Leinster a déroulé en deuxième période

Ne voulant pas risquer un retour de flammes du LOU, les joueurs du Leinster ont haussé le ton dès l'entame du deuxième acte. Mais ils ont vu l'arbitre leur refuser une troisième fois un essai à la suite d'un arbitrage vidéo pour une passe en-aant entre Lowe et van der Flier. Mais, là encore, ce n'était que partie remise. Après la sortie pour dix minutes de Félix Lambey pour un acte d'anti-jeu, Deegan a offert le bonus offensif à son équipe par un essai en force entre les poteaux. Les deux équipes ont alors fait tourner leurs effectifs et les Lyonnais ont passé une troisième période de dix minutes en infériorité numérique à la suite du carton jaune reçu par Xavier Mignot, mis à la faute dans un ruck. Dix minutes que le Leinster a mis à profit avec deux derniers essais signés Cronin à la suite d'un maul puis Porter, qui avait bien suivi une percée de Lowe consécutive à une touche. Les Lyonnais n'ont jamais abandonné l'idée de proposer du jeu mais la défense irlandaise s'est montrée intraitable en fin de match pour signer une large victoire (42-14). Avec ce cinquième succès en cinq matchs, le troisième bonifié, le Leinster écrase sa poule devant Northampton, vainqueur du Benetton Trévise, prochain adversaire des Irlandais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.