Champions Cup (J2) : Montpellier s'est fait peur

Champions Cup (J2) : Montpellier s'est fait peur©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 24 novembre 2019 à 18h32

Montpellier s'est imposé 30-27 contre Gloucester lors de la 2eme journée de Champions Cup, en marquant trois essais. Le MHR, qui s'est fait peur suite à l'expulsion de du Plessis, est deuxième derrière Toulouse.



"On a des regrets". Fulgence Ouedraogo a résumé l'était d'esprit des Montpelliérains après la rencontre face à Gloucester. Malgré la victoire 30-27, les joueurs du MHR sont conscients qu'ils auraient pu faire mieux, et prendre le point de bonus offensif qui pourrait s'avérer déterminant à la fin de la phase de poules. Les Héraultais, qui avaient perdu chez le Connacht la semaine passée en ouverture de la Champions Cup, sont parvenus à inscrire trois essais en première mi-temps, mais aucun après le repos. Pire encore, ils se sont retrouvés à 14 à partir de la 56eme, après l'exclusion de Jacques du Plessis, auteur d'un coup de coude digne de celui Sébastien Vahaamahina pendant la Coupe du Monde contre le pays de Galles, et ont vu les Anglais arracher le bonus défensif.

Une très belle première mi-temps du MHR

La première période avait pourtant généré beaucoup d'espoirs, avec un score de 24-10 en faveur des actuels septièmes du Top 14. Jan Serfontein avait inscrit le premier essai des Orange et Bleu à la 22eme, après un ballon envoyé au pied par Yan Reilhac vers l'en-but (10-0). Puis Caleb Timu (33eme) avait corsé l'addition après une mêlée à 5 mètres (17-3). Gloucester était revenu dans le match grâce à Callum Braley (17-10, 36eme), mais après plus de cinq minutes de temps additionnel, Nemani Nadolo a inscrit un essai acrobatique en se retournant pour aplatir juste derrière la ligne (24-10). Le MHR pouvait donc largement ambitionner le bonus offensif, mais la deuxième mi-temps a été d'un tout autre acabit.

Et maintenant, le LOU et Toulouse !

A la 45eme, Matt Banaham a remis les Anglais dans le match (24-17) après plusieurs temps de jeu. Puis du Plessis a donc commis ce geste aussi stupide que dangereux, qui a plombé les chances de son équipe. Montpellier n'a plus marqué ensuite que sur une pénalité de Benoit Paillaugue, alors que Simpson a inscrit le troisième essai anglais à la 75eme minute, même si cela s'est avéré insuffisant pour l'emporter. Montpellier se contente donc de quatre points avant la double confrontation avec le leader toulousain (9pts) en décembre. Avant cela, le MHR passera un gros test la semaine prochaine en recevant un autre leader, celui du Top 14, le LOU...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.