Champions Cup (J1) : La victoire sur le fil de Toulouse à Bath

Champions Cup (J1) : La victoire sur le fil de Toulouse à Bath©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le samedi 13 octobre 2018 à 15h53

Ce samedi, pour le compte de la 1ere journée de Champions Cup, le Stade Toulousain a finalement eu le dernier mot et s'est imposé 20-22 sur la pelouse de Bath.

Au moment de revisionner la rencontre, le Stade Toulousain se rendra certainement compte à quel point Maxime Médard a été plus que précieux. Ce samedi, pour le compte de la 1ere journée de Champions Cup, Toulouse a finalement réussi à s'imposer, sur le fil, sur la pelouse de Bath (20-22) au Recreation Ground. Son ailier international, auteur d'un essai mais également d'un réflexe défensif pour enlever la balle de match des mains de Freddie Burns, l'arrière anglais, à seulement quatre minutes de la fin, a donc été l'un des grands artisans de ce précieux succès. La première période a été particulièrement animée puisque deux essais ont été inscrits, de chaque côté. Les marqueurs toulousains se nomment Maxime Médard (8eme) et Sofiane Guitoune (35eme) tandis que Bath a riposté grâce à Roberts (25eme) et Burns (29eme). C'est ainsi que pendant la majeure partie de la rencontre, les débats ont été équilibrés et aucune équipe n'a semblé prendre le dessus sur l'autre.

Sofiane Guitoune a signé un doublé


Pourtant, ce n'était pas faute d'essayer et finalement, il n'y a pas vraiment eu de temps mort lors de ces 40 premières minutes. Toutefois, à la pause, les Toulousains étaient bien derrière (17-12). L'écart n'était pas si important que cela pour les Haut-Garonnais qui pouvaient toujours croire à un exploit. Finalement, celui-ci est bien intervenu et au bout du suspense, au terme d'une seconde période où le spectacle a été moins présent. Les points ont été inscrits en majorité au pied, notamment par Burns et Ramos . Finalement, les Toulousains ont patienté jusqu'à l'heure de jeu pour enfin prendre les choses en main. Les visiteurs s'en sont remis, une nouvelle fois, à Sofiane Guitoune, auteur d'un doublé, pour trouver la faille (62eme). Un avantage au score qu'ils n'ont plus lâché, jusqu'à la fin de la rencontre, avec donc une certaine part de chance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.