Champions Cup (finale) : Le Racing 92 s'incline contre le Leinster

Champions Cup (finale) : Le Racing 92 s'incline contre le Leinster©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le samedi 12 mai 2018 à 20h06

Le Leinster a battu le Racing 92 15-12 ce samedi en finale de la Champions Cup après une rencontre pauvre en occasions franches.

Le résumé

C’est une défaite très cruelle pour le Racing 92. Opposés au Leinster ce dimanche en finale de Champions Cup, les Franciliens ont perdu 15-12 après une rencontre très fermée. La journée avait mal débuté pour le club des Hauts-de-Seine qui a perdu Dan Carter à l’échauffement et Pat Lambie dès la troisième minute de jeu. Le demi d’ouverture Rémi Talès, qui ne devait pas se retrouver sur la feuille de match, est rapidement entré en jeu pour faire face à ces blessures. Si Teddy Iribaren a vite ouvert le score face aux poteaux (4eme), les occasions d’essais n’ont pas montré le bout de leur nez. Ce sont plutôt les pépins physiques qui se sont accumulés pour les Franciliens qui n’ont cependant pas perdu d’autres éléments malgré les frayeurs de Virimi Vakatawa, Donnacha Ryan et Louis Dupichot.

Egalité parfaite à la mi-temps

Le jeu s’est concentré au centre du terrain avec un énorme combat et deux défenses bien en place qui ne voulaient pas rompre. Le but a alors été de pousser l’adversaire à la faute sur ce premier acte, sans vraiment prendre de risque. Un duel de buteur s’est mis en place entre Jonathan Sexton et Teddy Iribaren avec une égalité parfaite à la pause (6-6). La première période très fermée passée, les supporters présents à San Mamès attendaient forcément plus de spectacle et de munitions à se mettre sous la dent. Mais la deuxième mi-temps est repartie comme la précédente avec beaucoup de jeu au pied pour occuper le camp adverse et gagner le plus de terrain possible. La légère domination irlandaise s’est de nouveau fait remarquer mais se sont bien les Racingmen qui ont fait la course en tête grâce à leur demi de mêlée, plutôt adroit face aux poteaux (4 sur 5 ce samedi).

Talès a eu la prolongation au bout du pied

L’indiscipline francilienne n’a pas été convertie par Jonathan Sexton qui a finalement laissé son rôle de buteur à son capitaine Isa Nacewa sur la fin de rencontre. Ce dernier en a profité pour donner l’avantage au Leinster pour la première fois de la partie à la 79eme minute de jeu. La dernière possession des hommes de Laurent Travers s’est soldée par un drop de Rémi Talès qui aurait pu devenir le héros de tout un peuple en décrochant la prolongation sur sa tentative mais le ballon est passé à droite des poteaux. Le Leinster s’impose 15-12 dans une finale disputée mais sans occasion franche et remporte la Coupe d’Europe pour la quatrième fois de son histoire. Pour le Racing 92, cette deuxième défaite en finale à un goût amer et il faudra se concentrer sur les demi-finales du Top 14.

L'homme du match : Dan Leavy (Leinster)

L'emblématique troisième ligne irlandais a été d'une importance capitale pour le Leinster ce samedi. Infranchissable défensivement, Leavy a de nombreuses fois permis à son équipe d'avancer et de pousser ses adversaires à la faute.

CHAMPIONS CUP / DEMI-FINALES

Samedi 21 avril 2018

Leinster – Scarlets : 38-16

Dimanche 22 avril 2018

Racing 92 – Munster : 27-22

CHAMPIONS CUP / FINALE

Samedi 12 mai 2018 à Bilbao

Leinster – Racing 92 : 15-12

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU