Toulouse : Mola et Médard entre satisfaction et analyse de la victoire face à Bordeaux-Bègles

Toulouse : Mola et Médard entre satisfaction et analyse de la victoire face à Bordeaux-Bègles©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 01 mai 2021 à 22h50

Peu après la victoire de Toulouse face à Bordeaux-Bègles en demi-finale de la Champions Cup, Ugo Mola et Maxime Médard ont confié leur sentiments sur cette qualifications pour la finale.



Toulouse y est enfin ! Après avoir manqué le coche lors des deux dernières saisons, le club de Haute-Garonne va disputer le 22 mai prochain à Twickenham sa septième finale de la « grande Coupe d'Europe » avec l'ambition de remporter un cinquième titre continental. Pour cela, à l'issue d'une rencontre longtemps indécise, les joueurs d'Ugo Mola ont pris le meilleur sur Bordeaux-Bègles, « une équipe qui pouvait être dangereuse à tout moment », selon les propos mêmes du technicien toulousain, recueillis par le quotidien L'Equipe. Ce dernier a tout de même déploré le fait que Toulouse « s'est précipité et a manqué d'un peu de patience sur des points clés ». Ajoutant qu'« avec plus d'application », ses joueurs auraient pu plier le match plus tôt, Ugo Mola assure qu'« on ne va pas bouder notre plaisir » après cette qualification pour la finale. « On réalise une perf contre une équipe qui a tapé fort et on a tapé fort aussi », confie également l'entraîneur du Stade Toulousain, qui a qualifiée d'« intéressante » la performance de ses avants alors que sa charnière composée d'Antoine Dupont et Romain Ntamack « a bien géré le match ». « On a passé un cap, ce (samedi) soir, en atteignant la finale, mais on ne va pas se prendre pour d'autres, conclut Ugo Mola. Il y a matière à faire évoluer nos prestations. La guerre des étoiles est lancée. »

Médard : « On avait bien analysé leur jeu »

Maxime Médard, pour sa part, ne cache pas que « c'est toujours plaisant d'arriver en finale » après avoir notamment joué à deux reprises loin de ses bases en huitièmes de finale face au Munster puis en quarts de finale face à Clermont. Toutefois, l'arrière toulousain confirme que cette rencontre face à l'UBB « n'était pas un match simple » dont le résultat rend les joueurs de la formation haut-garonnaise « très heureux ». Face à une équipe qui, selon lui, est venue « sans pression » et a « tout donné », Maxime Médard était conscient qu'il allait affronter « une équipe difficile à manœuvrer ». « On avait bien analysé leur jeu, on savait que Matthieu Jalibert était la pièce maîtresse, a assuré l'arrière toulousain. Mais on ne sait jamais comment ça peut se passer... Et ça s'est bien passé. » Toutefois, reconnaissant qu'avec ses coéquipiers, « on était un peu crispés », Maxime Médard a confié avec « eu l'impression qu'on avait du mal à mettre notre jeu en place ». « On a mis les points au bon moment et on a réussi à se sortir de ce piège-là », ajoute l'ancien international, qui va maintenant se préparer à croiser le fer avec La Rochelle ou le Leinster à Twickenham.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.