Sale Sharks : Une blague qui pourrait coûter cher à Steve Diamond

Sale Sharks : Une blague qui pourrait coûter cher à Steve Diamond©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 10 décembre 2019 à 16h35

Critique contre certaines décisions de l'arbitre français Mathieu Raynal lors de la défaite de son équipe face à Exeter en Champions Cup, le directeur du rugby de Sale Steve Diamond s'est emporté face à la presse.

Steve Diamond aurait pu se passer d'une sortie médiatique. A la suite de la défaite de son équipe des Sale Sharks à domicile face à Exeter ce dimanche (20-22), le directeur de rugby du club de la banlieue de Manchester n'a que peu goûté aux décisions de l'arbitre français Mathieu Raynal. En cause, le choix de ce dernier de ne pas avoir sanctionné d'un essai de pénalité les Chiefs à la suite d'un maul écroulé sur une situation pouvant mener à un essai des Sharks. En conférence de presse d'après-match, Steve Diamond n'a pas mâché ses mots. « Notre groupé pénétrant était bon. Je dois faire très attention à la façon dont je le dis, mais comment peut-on ne pas voir qu'à partir d'une touche à neuf mètres de l'en-but, un gars entre dans le maul et l'écroule, s'est étonné ce dernier. Et il n'y a pas de carton jaune, ni d'essai de pénalité, je ne sais pas. »

Diamond ne veut plus revoir les « bâtards » à Manchester

La suite des propos du directeur du rugby des Sharks pourraient être appréciés d'une certaine manière par l'EPCR, instance qui organise les compétitions européennes de rugby. « Je viens de leur dire : "Good game" (bon match). J'ai dit : "Vous avez fait un match fantastique, vos juges de touche ont été brillants". J'espère que cela arrivera jusqu'à ceux qui les évaluent et que nous ne reverrons plus jamais les bâtards à Manchester », a tonné Steve Diamond à l'encontre des arbitres français de cette rencontre avant de tenter un maladroit rétropédalage. « Blague ! Blague, blague, blague ! J'ai juste l'impression que ces jours-ci, les gens veulent voir plus de caractère en interview, pas seulement des réponses oui ou non, donc on ne fait que s'amuser un peu », a tenté de se justifier le technicien anglais. Des propos qui pourraient valoir cher à Sale, comme ça a pu être le cas pour le RC Toulon à la suite d'une sortie médiatique non contrôlée de son président Mourad Boudjellal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.