Rugby - Champions Cup : Clermont peste contre l'arbitrage

Rugby - Champions Cup : Clermont peste contre l'arbitrage©Media365

Joseph RUIZ, publié le lundi 02 avril 2018 à 12h10

Les décisions arbitrales de Wayne Barnes lors du quarts de finale de Champions Cup remporté par le Racing 92 ne passent pas pour Clermont, éliminé.

Le stade Marcel-Michelin a accompagné la sortie de Wayne Barnes et ses assistants par une énorme bronca à l'issue du quart de finale de Champions Cup remporté par le Racing 92 contre l'ASM Clermont Auvergne (17-28). Plusieurs décisions arbitrales ont du mal à passer pour Franck Azéma. « Le fait que ce match bascule sur des choses litigieuses rend l'issue frustrante, a déclaré le manager clermontois en zone mixte. Si on avait quinze points d'avance à un certain moment de la partie on en parlerait pas. Sauf que c'était un match serré, et elles ont leur importance ». Wayne Barnes n'a par exemple pas refusé un essai à Marc Andreu (65eme) malgré un en-avant de Dan Carter. « Il y a un en-avant de deux mètres ! » peste Franck Azéma. Derrière, l'arbitre a refusé sévèrement un essai à Rémi Grosso (70eme) pour un hors-jeu accidentel de ses partenaires en amont de l'action. « Ce que j'apprends à mon fils qui vient de démarrer le rugby, c'est que l'arbitre a toujours raison, donc je vais essayer de suivre ce conseil. En revanche, à l'avenir, il va peut-être falloir songer à engager des géomètres dans le rugby pour vérifier sir les passes sont en-avant ou non, car ce soir, il n'a servi à rien », a amèrement ironisé Rémi Grosso, l'ailier international de l'ASM.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.