La Rochelle : Priso veut marquer l'histoire avant de partir

La Rochelle : Priso veut marquer l'histoire avant de partir©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 28 mai 2022 à 13h03

Pour tenter de remporter sa première Champions Cup, face au Leinster, La Rochelle s'appuiera notamment sur Dany Priso.



Samedi après-midi à l'Orange Vélodrome de Marseille, La Rochelle a rendez-vous avec l'histoire. A partir de 17h45 face au redoutable Leinster, le Stade Rochelais va tenter de décrocher sa première Coupe d'Europe et son tout premier titre. Va-t-il enfin conjurer le sort ? Le club a disputé deux finales l'an passé et les deux fois, il a perdu contre Toulouse en Top 14 (18-8) et en Champions Cup (22-17). Pour ce duel final aux duels cruciaux, La Rochelle s'appuiera notamment sur son pilier gauche Dany Priso.

Priso : « On arrivait en fin de cycle »

Après un trou d'air et 14 sélections en équipe de France entre 2017 et 2019, le joueur de 28 ans a retrouvé un super niveau, comme il l'a démontré il y a deux semaines en demi-finale de Champions Cup contre le Racing 92 (20-13). « Aujourd'hui, on me dit que je reviens fort, mais je me suis toujours donné. Peut-être que mes performances ne suivaient pas comme avant, mais je n'avais pas disparu », souligne dans L'Equipe le puissant pilier qui s'est fait opérer l'annulaire de la main gauche après avoir longtemps joué avec son articulation blessée. Puis il est monté en gamme après la blessure de Reda Wardi (éloigné des pelouses de janvier à avril) qui l'avait remplacé durant son absence.

La saison de Dany Priso a également été marquée par une décision forte : son départ à Toulon la saison prochaine. « J'ai décidé de mon avenir comme un grand. On n'a pas trouvé d'accord avec le Stade Rochelais, c'est comme ça, c'est la vie de sportif. Je ne suis qu'un simple joueur, d'autres arriveront. C'est sûr que c'est particulier de quitter ce club, cette région, ces supporters. J'habite ici depuis six ans, j'y ai construit ici ma vie d'homme. Mais on arrivait en fin de cycle », confie le pilier qui a retrouvé les Bleus durant l'hiver et qui veut partir la tête haute de La Rochelle. « J'ai vraiment envie de faire partie du groupe qui a ramené un trophée ici », lâche Priso qui s'est engagé en faveur du RCT pour trois ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.