Champions Cup : Une nouvelle refonte de la compétition avancée par Yann Roubert

Champions Cup : Une nouvelle refonte de la compétition avancée par Yann Roubert©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 10 janvier 2021 à 15h55

Président du LOU et membre du Comité Directeur de l'EPCR, Yann Roubert a déclaré ce dimanche sur RMC que le format de la Champions Cup pourrait être à nouveau revu pour permettre de conclure la compétition avec moins de dates.

Ce n'était pas forcément inattendu mais les Coupes d'Europe de rugby sont une nouvelle fois victime de la crise sanitaire. Face à la rapide propagation d'un variant du coronavirus en Angleterre et à la volonté du gouvernement français d'éviter son arrivée massive dans l'Hexagone, les deux dernières journées de la phase de poules de la Champions Cup et de la Challenge Cup, prévues sur les deux prochains week-ends, n'auront pas lieu. Invité ce dimanche de l'émission « Les Grandes Gueules du Sport » sur RMC, Yann Roubert a fait un point sur la situation. Membre du Comité Directeur de l'EPCR, instance organisatrice des deux compétitions, le président du club de Lyon a tout d'abord confirmé que le calendrier ne permettra pas de trouver des dates libres pour reprogrammer ces deux journées. Une autre solution serait de rallonger la saison afin de trouver des dates. Or, avec les tournées d'été et notamment celle des Lions Britanniques et Irlandais en Afrique du Sud, programmées en juillet prochain, il n'est pas envisageable de réquisitionner des week-ends en fin de saison afin de conclure les Coupes d'Europe.


Des huitièmes de finale ou des demi-finales directes en Champions Cup ?

Face à ces contraintes impossibles à contourner, la seule solution pour permettre aux deux compétitions d'aller à leur terme est une évolution du format, déjà largement altéré cette saison pour permettre un déroulement raccourci sur huit week-ends. Pour cela, Yann Roubert a confié plusieurs pistes mise en avant par les clubs français. « On qualifierait non pas huit équipes en quarts, mais seize pour des huitièmes de finale, assure le patron du LOU sur RMC. On utiliserait les quatre dates restantes pour faire les huitièmes, les quarts, les demies et la finale. » L'autre alternative proposée serait d'utiliser les deux week-ends d'avril dévolus aux quarts de finale pour y disputer les deux dernières journées de la phase de poules puis de passer directement aux demi-finales à la fin du mois d'avril avant la finale prévue à Marseille à la fin du mois de mai. Un format radical qui donnerait encore plus de poids aux deux dernières journées, avec les seuls deux premiers de chaque poule qui continuerait l'aventure. Des idées qui, face à l'évolution de la situation sanitaire, pourraient rester dans les cartons.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.