Champions Cup - Toulon - Pour Galthié le RCT perd le fil lorsqu'il ne joue pas collectivement

Champions Cup - Toulon - Pour Galthié le RCT perd le fil lorsqu'il ne joue pas collectivement©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le lundi 16 octobre 2017 à 15h17

Fabien Galthié est revenu sur le fait de ne pas jouer les matchs dans leur totalité après la victoire difficile de Toulon contre les Scarlets dimanche en Champions Cup (21-20).









« C'est un match de rugby. Un match dure 80 minutes avec des temps forts et des temps faibles et en face, il y a une équipe qui est capable de te déstabiliser ou non. Donc il y a un rapport de force tout au long de la partie qui est plus ou moins en ta faveur. Ça montre nos limites dans le contrôle du jeu, dans la gestion du jeu. Par moments c'est propre, on a le contrôle et on est efficace mais à d'autres moments ça ne l'est pas et on subit. C'est un éternel recommencement. Mais je pense qu'aujourd'hui par rapport à notre collectif il nous manquait quelques joueurs un peu solides, capables de mettre la main sur le ballon. Je pense notamment à Samu Manoa, Duane Vermeulen ou Romain Taofifenua qui ont un profil qui permet d'avoir une assise, autour desquels on peut jouer. On a des fragilités, vous le voyez tous les week-ends, mais ça fait partie de l'évolution d'une équipe qui doit jouer collectivement. Quand on perd le fil c'est quand on ne joue pas collectivement. »

Le capitaine Mathieu Bastareaud évoque aussi le fait de ne pas jouer les matchs dans leur intégralité : « Un match dure 80 minutes. C'est bien beau de faire une belle entame mais c'est peut être ça qui nous a sauvé. Ça ne passera pas toujours. On est content, c'est bien, mais il faudra faire attention. En plus, on a joué contre une belle équipe, contre d'autres ça ne passera pas. Après on peut aussi voir les choses dans un autre sens en se disant qu'on a une marge de progression assez énorme. Mais là je suis un peu agacé et un peu défaitiste. C'est quand même une victoire importante à la maison contre un sérieux candidat à la qualification. Il y a un match qui nous attend à Trévise et pour moi ce sera un vrai match piège. Je vois marqué partout qu'il faut prendre cinq points là-bas mais je pense qu'il faut un peu plus les respecter et on ira d'abord pour gagner. Je pense qu'il faut faire preuve d'un peu plus d'humilité et se remettre au travail. »

Guilhem Guirado, talonneur du RCT, assure que l'équipe doit se remettre au travail : « On a très mal commencé la seconde mi-temps. On a fait dix minutes catastrophiques en leur faisant des petits cadeaux et on les a remis dans le match. C'est un peu dommageable et un peu coutumier du fait. Je ne sais pas si on a besoin de ça pour se mettre un peu de pression et se maintenir à flots mais c'est dommageable. On a fait le boulot jusqu'à la 30eme minute et c'est vrai que c'est frustrant. Je pense que tout le vestiaire était frustré mais c'est mieux de commencer avec une victoire. On est humble et on va se remettre au travail parce que l'on sait que ce sera compliqué. Ce n'est la faute de personne mais de tout le monde à la fois, c'est un manque de concentration et ce sont surtout de mauvais choix qui nous on fait jouer dans nos trente mètres pendant quinze minutes. Je pense qu'il faut en tirer des conclusions et se préparer pour Trévise parce que ça va être un très gros morceau. J'ai déjà perdu là-bas donc on va se préparer comme il faut et de la bonne manière. »

Pour le troisième ligne Raphaël Lakafia ce match a laissé de la frustration : « C'est vrai que c'est un peu à l'image de ce qu'on fait depuis le début de la saison. Dès le retour de la mi-temps on prend des essais, il va falloir rectifier ça si on veut aller plus loin dans cette compétition. On a souvent des petits soucis avec notre indiscipline, on prend des cartons et des essais mais c'est à nous de faire le job après. On n'est pas la seule équipe qui prend des cartons et deux essais c'était beaucoup trop à ce moment là. On aurait dû savoir mieux temporiser. Bien sûr on a gagné mais il y a de la frustration parce que lorsqu'on mène comme ça on a envie de leur appuyer la tête et aujourd'hui on ne le fait pas. On est encore en train d'appréhender ce plan de jeu, quand on est dedans ça marche mais quand on en sort on se perd un petit peu. Il faut continuer de bosser et on sera plus constants après. »
 
2 commentaires - Champions Cup - Toulon - Pour Galthié le RCT perd le fil lorsqu'il ne joue pas collectivement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]