Champions Cup : Les Scarlets ont demandé un report

Champions Cup : Les Scarlets ont demandé un report©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 03 décembre 2021 à 15h06

Actuellement isolés dans un hôtel de Belfast, en Irlande du Nord, au retour d'un séjour en Afrique du Sud, les Scarlets ont demandé un report de leurs premières rencontres en Champions Cup cette saison. Les Gallois, qui ne disposent actuellement que de sept joueurs professionnels, doivent affronter Bristol le 11 décembre et Bordeaux-Bègles le 19 décembre.

L'EPCR a certifié jeudi qu'en dépit de la situation sanitaire de nouveau très inquiétante, il était hors de question ne serait-ce que d'annuler la Champions Cup, qui débutera le week-end prochain (par le match entre Northampton et le Racing 92 le vendredi 10 décembre). L'instance a même laissé entendre qu'aucun des matchs prévus par le calendrier ne pourrait faire l'objet d'un report, que cette cinquième vague sur fond de nouveau variant Covid-19 Omicron se fasse grandissante ou pas. Cela n'a pourtant pas empêché ce jeudi les Scarlets de demander à ce que leurs deux premiers matchs soient disputés à des dates ultérieures à celle prévues pour le moment. Il faut dire que les Gallois, qui doivent d'abord affronter Bristol, le 11 décembre, puis embrayer par une rencontre contre Bordeaux-Bègles, le 19 décembre, se trouvent actuellement en isolement dans la ville de Belfast, en Irlande du Nord - les autorités galloises ont refusé d'héberger leur quarantaine - au retour d'un séjour en Afrique du Sud qui a contraint une autre équipe du pays de Galles Cardiff ainsi que les Irlandais de la province du Munster à rester bloqués sur place, à différer leur retour et même à laisser sur place (là aussi en quarantaine) leurs joueurs et membres du staff testés positifs et à rentrer sans eux.

L'EPCR ne veut pas en entendre parler

Avec 32 joueurs actuellement isolés à Belfast, les Scarlets ne disposent d'ailleurs plus que de sept joueurs professionnels. Ce qui les obligerait si les matchs avaient lieu aujourd'hui à faire appel aux semi-professionnels ainsi qu'aux Espoirs de leur effectif pour pouvoir coucher 23 noms sur la feuille de match. Condition impérative fixée par l'EPCR pour éviter la défaite sur tapis vert. Si elle refuse catégoriquement d'envisager de revoir ses plans, l'instance se dit en revanche certaine, en effet, que la solution passera par la capacité des équipes engagées à combler les éventuelles absences liées au Covid en utilisant tous les leviers possibles. Au point de songer à rouvrir l'inscription des joueurs pour la compétition, alors que celle-ci avait été fermée en novembre dernier. Et ce « afin de permettre à tous les clubs participants de compléter leur effectif avec un nombre illimité de joueurs non déjà inscrits précédemment ». Pas sûr que cela arrangera les affaires des Scarlets, qui risque au contraire d'entamer la longue liste des clubs qui pourraient demander des reports de leurs matchs dans les semaines à venir. N'en déplaise à l'EPCR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.