Champions Cup : Le Racing reste sur sa faim

Champions Cup : Le Racing reste sur sa faim©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 10 avril 2022 à 10h08

Malgré la victoire sur la pelouse de leurs voisins du Stade Français en huitièmes de finale aller de la Champions Cup, les joueurs de Racing 92 étaient déçus de leur prestation.



Cette fois, il n'y pas eu d'humiliation, comme six jours plus tôt à Nanterre, où le Racing 92 avait concassé le Stade Français en Top 14 et mis fin à ses rêves de play-offs (53-20). Alors qu'ils étaient de nouveaux opposés dans un duel de voisins en huitièmes de finale de la Champions Cup, ce sont encore les Racingmen qui l'ont emporté, s'imposant 22-9 samedi à Jean-Bouin à l'occasion du match aller. Un succès qui permet aux joueurs des Hauts-de-Seine de faire un grand pas vers les quarts de finale, mais qui ne les a pas totalement comblés à écouter leurs réactions à l'issue de la rencontre.

Imhoff : "13 points, ça ne veut rien dire"

"Nous ne sommes pas très contents de ce match, a ainsi reconnu Juan Imhoff. Le contenu n'était pas au niveau du Racing de la Coupe d'Europe. On est une équipe capable de faire beaucoup de temps de jeu, de développer plus, mais cela n'a pas été le cas. Alors même s'il y a quand de la joie de gagner un derby, même si on a fait ce qu'il fallait dans le sens que nous avons obtenu un bon résultat, on a senti de l'insatisfaction dans le vestiaire. C'était approximatif, un peu poussif." Pour l'ailier argentin, "13 points (d'avance), ça ne veut rien dire", et "rien n'est gagné" avant le huitième de finale retour, dimanche prochain à la Paris La Défense Arena.

Désigné homme du match, Gäel Fickou, auteur de l'unique essai de la rencontre peu après l'heure de jeu, ne disait pas autre chose. "Ce n'était pas un match facile. Les Parisiens ont encore répondu présents. Il reste un match. Il va falloir rester concentrés jusqu'à la fin", a déclaré l'ancien joueur du Stade Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.