Champions Cup (J6) : Premier quart de finale de l'histoire de La Rochelle

Champions Cup (J6) : Premier quart de finale de l'histoire de La Rochelle©Media365

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 21 janvier 2018 à 18h24

La Rochelle jouera un quart de finale de Champions Cup pour la première fois de son histoire après son succès 16-7 contre les Harlequins ce dimanche.

Le résumé C'est fait pour le Stade Rochelais qui va disputer son premier quart de finale de Champions Cup. Après avoir bataillé pendant 80 minutes face aux Harlequins, les Maritimes ont gagné 16-7 et terminent leaders de la poule 1. A la suite de débuts difficiles mais dominés, les joueurs de Patrice Collazo ont ouvert la marque à la 21eme minute de jeu. Au terme de plusieurs temps de jeu, les Rochelais ont écarté le ballon au large pour permettre à Pierre Aguillon de bien négocier le surnombre et terminer sa course dans l'en-but anglais (8-0). Juste avant la pause, les locaux ont doublé la mise grâce à Kini Murimurivalu à la conclusion d'une très belle action marquée par une course de Dany Priso (13-0). Le score aurait même pu être plus large si Jérémy Sinzelle n'avait pas fait preuve de gourmandise sur la sirène alors qu'il se trouvait à quelques mètres de la ligne.Une deuxième mi-temps peu spectaculaire dominée par les QuinsA la pause, les Rochelais menaient facilement grâce à une nette domination et ne devaient inscrire que deux essais pour atteindre le point de bonus offensif. Mais le deuxième acte ne s'est pas déroulé comme prévu à cause d'une équipe anglaise remotivée. Danny Care s'est échappé d'un regroupement devant l'en-but adverse pour conclure comme un filou et redonner de l'espoir aux Harlequins à la 47eme minute (13-7). Malgré une belle domination et une occupation du terrain largement favorable, les Quins sont tombés sur une très bonne défense qui n'a plus craqué. La Rochelle a souffert mais l'emporte 16-7 et s'empare de la première place de la poule 1. Une qualification en quarts de finale qui marque l'histoire du club même si les hommes de Vincent Merling risquent de jouer à l'extérieur au tour suivant. L'homme du match : Levani Botia (La Rochelle) Le troisième ligne rochelais a de nouveau été omniprésent ce dimanche au stade Marcel-Deflandre. Aussi impliqué offensivement que défensivement, Botia n'a rien lâché et a été l'un des hommes forts rochelais en grattant plusieurs ballons importants.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU