Champions Cup (J4) : Toutes les déclarations d'après-match de samedi

Champions Cup (J4) : Toutes les déclarations d'après-match de samedi©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le samedi 16 décembre 2017 à 22h32

Laurent Labit, Christophe Urios et les Montpelliérains Louis Picamoles et Vern Cotter se sont exprimés en conférence de presse après leurs matchs de Champions Cup ce samedi.

Castres - Christophe Urios : « On a manqué de beaucoup de choses » Le manager castrais Christophe Urios n'a pas apprécié les erreurs de ses joueurs lors de la défaite 29-7 face au Racing 92 ce samedi : « On n'est pas rentrés dans le match, on a rapidement été menés 14 à 0. On a manqué de beaucoup de choses dans ce match : d'un peu d'envie et d'engagement, puisqu'on prend quatre essais sur ballons portés, de jugeote aussi. On a parfois été un peu stupides. Maintenant, il faut se concentrer sur le Championnat et la réception samedi prochain du Stade Français. » Racing 92 - Laurent Labit : « On reste en vie » Laurent Labit, entraîneur du Racing 92, est content de quitter Colombes sur une victoire : « On reste en vie. On avait besoin de cette victoire à cinq points pour rester en position de qualifiable. On avait l'honneur d'écrire la dernière page du grand livre de Colombes, fantastique, il fallait l'écrire comme il le faut, par une victoire bonifiée. C'était un élément important dans la motivation cette semaine. » Le trois-quarts centre francilien Henry Chavancy a confié sa joie d'avoir battu Castres 29-7 avant de quitter ce stade : « C'est beaucoup d'émotion et de tristesse de dire au-revoir à Colombes, et en même temps je suis très heureux de l'avoir fait d'une belle manière, par une victoire bonifiée pour espérer encore croire en la qualification. » Montpellier - Louis Picamoles : « Augmenter notre niveau de jeu »Cette victoire 36-26 face à Glasgow était un objectif pour le troisième ligne montpelliérain Louis Picamoles : « On fait une bonne opération en prenant cinq points, ce qui était l'objectif de ce match. Mais, nous devrons augmenter notre niveau de jeu si on veut avoir une chance de se qualifier. On s'est mis en difficulté tout seul en n'étant pas au niveau en première période. Cela a été un peu mieux en seconde période. On s'aperçoit que l'on est puni dès que l'on lève un peu le pied. On était prévenu avant le match. On a manqué de précision dans notre jeu et on a vite paniqué lors de la première période. On a offert les deux premiers essais. Depuis le début de saison, on est très gentils avec nos adversaires. Il va falloir que cela soit un peu plus dur pour eux de marquer des essais. » Pour le manager de Montpellier Vern Cotter, gagner avec le point de bonus offensif était primordial : « On prend cinq points. On est encore vivant. On a fait un match similaire devant Exeter, où l'on est passé à côté. On a fait ce qu'il fallait dans ce match même si ce n'est pas parfait. Avec treize points, et deux matchs à jouer, il reste une chance de qualification. Si on fait ce qu'il faut lors du prochain match, on peut se qualifier. Je suis content de l'état d'esprit car l'équipe a montré du caractère. On a réussi à s'adapter devant une belle équipe qui a proposé un jeu différent du dernier match. En début de match, il nous a manqué un peu d'énergie au regard du match réalisé à Glasgow. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.