Champions Cup (J4) : Toulon connaît son premier revers européen de la saison à Bath

Champions Cup (J4) : Toulon connaît son premier revers européen de la saison à Bath©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le samedi 16 décembre 2017 à 21h00

Lors de cette quatrième journée de Champions Cup, le Rugby Club Toulonnais a perdu 26-21 sur la pelouse de Bath mais a pris le point de bonus défensif.

Bath 26 - 21 ToulonChampions Cup (J4) : Toulon s'incline avec le point de bonus défensif à Bath Le Rugby Club Toulonnais est tombé sur la pelouse de Bath ce samedi mais s'empare du point de bonus défensif (26-21) lors de cette quatrième journée de Champions Cup. Le résuméPremier revers européen de la saison pour Toulon qui a perdu 26-21 sur la pelouse de Bath ce samedi. Malgré le point de bonus défensif obtenu par le RCT, le club varois perd la première place de la poule 5. Le match a très mal démarré pour les joueurs de Fabien Galthié qui ont encaissé un essai dès la première minute par l'intermédiaire de Beno Obano. Le pilier de Bath, très en vue la semaine passée, a profité d'un bel enchaînement à hauteur dans les intervalles pour finir dans l'en-but (7-0). Les Toulonnais ont clairement manqué d'impact en ce début de rencontre et ont raté trop de plaquages. L'inspiration individuelle d'Alby Mathewson après une touche a permis à Toulon de revenir dans la partie, avant de craquer une nouvelle fois défensivement. L'arrière anglais Anthony Watson, a trouvé un énième intervalle et a profité du manque d'engagement de la défense française pour inscrire le deuxième essai de Bath avant la demi-heure de jeu (18-10). Toulon a parfaitement commencé le deuxième acte Les locaux ont tout donné pendant cette rencontre, à l'image de leur arrière qui a fait très mal sur ses appuis. Un nouvel essai après la sirène l'a encore prouvé lorsque Watson a contourné toute la défense grâce à sa vitesse. Les Varois n'ont pas montré un beau visage en première période et étaient menés 23-13 à la pause. Mais les Rouge et Noir sont revenus des vestiaires remotivés et ont marqué d'entrée grâce à Samu Manoa qui a conclu une action faite de passes après-contact (23-18). Le reste de la rencontre s'est joué sur la réussite des buteurs avec trois coups de pied manqués par François Trinh-Duc contre un pour Rhys Priestland. En possession du ballon avec cinq points de retard à deux minutes du terme, le RCT a tout tenté pour décrocher une précieuse victoire en Angleterre mais un ultime en-avant a douché les espoirs toulonnais. Bath s'impose finalement 26-21 et s'empare de la première place de la poule 5 avec le même nombre de points que le Rugby Club Toulonnais. L'homme du match : Anthony Watson (Bath Rugby) L'arrière anglais a démontré toute son agilité et sa capacité à fendre les défenses ce samedi. Auteur d'un doublé, Watson a fait énormément de mal au Rugby Club Toulonnais grâce à sa vitesse et ses appuis. Champions Cup / Poule 5  Samedi 16 décembre 2017 Bath - Toulon : 26-21 Benetton - Scarlets : 12-31 Racing 92 29 - 7 CastresChampions Cup (J4) : Le Racing 92 s'en remet à ses avants pour battre Castres Pour son dernier match à Colombes, le Racing 92 s'est imposé 29-7 face à castres ce samedi lors de la quatrième journée de Champions Cup. Le résumé L'histoire entre le Racing 92 et Colombes est désormais terminée. Pour sa dernière rencontre au stade Yves-du-Manoir, le club francilien s'est imposé 22-7 contre le Castres Olympique. Un succès qui fait du bien aux Ciel et Blanc dans cette campagne européenne. Leone Nakarawa a été à la conclusion d'un ballon porté dès la cinquième minute de jeu pour ouvrir le score en faveur du Racing 92 (7-0). Dix minutes plus tard, un autre Fidjien a inscrit un essai en la personne de Virimi Vakatawa qui a, lui aussi, marqué à la suite d'un groupé pénétrant. Venu donner un coup de main à ses avants, l'ailier s'est saisi du ballon devant l'en-but pour aplatir (14-0). Mais les Castrais n'ont pas abdiqué et se sont relancés par l'intermédiaire de Rory Kockott à la demi-heure de jeu. Le demi de mêlée du CO a contré un jeu au pied de Juan Imhoff avant de terminer sa course derrière la ligne (17-7). Juste avant la pause, les joueurs de Christophe Urios se sont retrouvés en infériorité numérique après un cafouillage total qui a amené l'exclusion temporaire de Christophe Samson. Le deuxième ligne a été sanctionné pour sa nervosité. Le Racing a terminé la rencontre en infériorité numérique Alors qu'ils menaient de dix points pour entamer le second acte, les Franciliens n'ont pas profité de leur supériorité numérique. Cette deuxième période a été très serrée et brouillonne jusqu'à l'heure de jeu. Pour confirmer son succès, le Racing 92 s'en est remis à un nouveau ballon porté emmené jusque dans l'en-but par Dimitri Szarzewski (22-7). En difficulté dans ce domaine, les Tarnais ont donc tout donné lors d'un maul à la 68eme minute pour éviter d'encaisser un nouvel essai. Mais Teddy Iribaren a rapidement extrait le ballon pour servir Louis Dupichot, seul sur son aile (29-7). Un essai synonyme de bonus offensif pour les locaux alors que les deux équipes évoluaient avec un joueur de moins après le carton jaune écopé par Kockott pour un plaquage dangereux (64eme) et le rouge contre Imhoff qui a asséné un coup de tête envers un adversaire. Le Racing 92 s'impose 29-7 pour son dernier match à Colombes et grimpe à la seconde place de la poule 4 alors que Castres marque un nouvel arrêt après son succès la semaine passée. L'homme du match : Leone Nakarawa (Racing 92) Replacé en troisième ligne centre pour la seconde fois, le Fidjien a de nouveau été un élément clé de la victoire francilienne. Nakarawa a notamment ouvert le score de la rencontre mais il a aussi été impliqué sur les autres essais du Racing 92. Champions Cup / Poule 4 Samedi 16 décembre 2017 Racing 92 - Castres : 29-7 Dimanche 17 décembre 2017 18h30 : Leicester Tigers - Munster Montpellier 36 - 26 Glasgow Warriors Champions Cup (J4) : Montpellier s'impose avec le bonus face à Glasgow Montpellier s'est imposé 36-26 contre les Glasgow Warriors ce samedi lors de la quatrième journée de Champions Cup et signe ainsi sa deuxième victoire européenne. Le résumé Deuxième succès européen de suite pour Montpellier qui a de nouveau battu les Glasgow Warriors ce samedi. Un succès bonifié 36-26 qui élimine totalement les Ecossais alors que le MHR croit toujours en la qualification pour les quarts de finale. Le match a pourtant mal démarré pour les Héraultais qui ont encaissé un essai dès la troisième minute de jeu par l'intermédiaire de Fraser Brown. Le talonneur de Glasgow a contré un jeu au pied de Jesse Mogg avant d'aplatir (7-0). Mais Nemani Nadolo a rapidement répondu à ses adversaires en finissant, une fois de plus, à la manière d'un avant après avoir récupéré le ballon dans un regroupement (7-7). Lors d'une première période totalement débridée, les deux formations se sont rendues coup pour coup avec un nouvel essai des Warriors signé Peter Horne. Mais après un ballon porté parfaitement organisé, Romain Ruffenach a remis les deux équipes à égalité au quart d'heure de jeu. Alors que la tension prenait petit à petit le dessus dans cette rencontre, Nick Grigg a franchi la ligne d'en-but en résistant à trois joueurs.

Montpellier et Glasgow ont pris le bonus offensifA la pause, les hommes de Vern Cotter étaient menés de cinq points mais rien n'était joué. Les Ecossais sont revenus des vestiaires pied au plancher mais ont été tout de suite refroidis par une contre-attaque montpelliéraine fatale. Henry Immelman a profité d'une relance de Nadolo pour donner l'avantage au MHR, une première dans ce match (21-19). Le point de bonus offensif est arrivé dès la 46eme minute de jeu avec l'essai de Benoit Paillaugue à la suite d'un contre (26-19). Glasgow a poussé en fin de rencontre pour revenir dans la partie mais Immelman a inscrit un doublé qui a libéré l'Altrad Stadium avant que George Horne n'offre le point de bonus offensif aux siens. Alors que les esprits se sont échauffés en fin de match, offrant à Bismarck du Plessis et Ruaridh Jackson un carton jaune (79eme), Montpellier s'est finalement imposé 36-26 et remporte son deuxième match face aux Ecossais. Un succès bonifié qui permet aux Français de grimper à la deuxième place de la poule 3 alors que Glasgow est éliminé de la Champions Cup.

L'homme du match : Nemani Nadolo (Montpellier) L'ailier montpelliérain a de nouveau été précieux pour le MHR ce samedi après-midi. Auteur du premier essai héraultais, Nadolo a parfaitement exploité tous les ballons de contre-attaque dont celui qui a amené à l'essai d'Henry Immelman en fin de match. Champions Cup / Poule 3 Samedi 16 décembre 2017 Montpellier - Glasgow Warriors : 36-26 Leinster - Exeter Chiefs : 22-17

Vos réactions doivent respecter nos CGU.