Bordeaux-Bègles : Jalibert savoure après avoir " mangé de la m.... "

Bordeaux-Bègles : Jalibert savoure après avoir " mangé de la m.... "©Media365

Guillaume MARION : publié le dimanche 04 avril 2021 à 21h05

Battu la semaine dernière en Top 14 par La Rochelle, Bordeaux-Bègles a rectifié le tir ce dimanche contre Bristol en Champions Cup pour le plus grand bonheur de Matthieu Jalibert, l'ouvreur girondin.



Une semaine après sa désillusion contre La Rochelle en Top 14 (11-26), Bordeaux-Bègles a retrouvé le sourire ce dimanche en se qualifiant pour les quarts de finale de la Champions Cup, après avoir dominé Bristol (36-17). « Ca a été compliqué, on savait que Bristol était une grande équipe. Je suis surtout fier de la réaction du groupe, on a mangé de la merde pendant une semaine, on s'est fait critiquer par notre staff, nos supporters. Je pense que la plus belle réponse est sur le terrain. Je ressens énormément de fierté, on n'avait pas ciblé la Champions Cup, on voulait juste aller le plus loin possible et prendre du plaisir. Je suis fier de faire partie de cette équipe aujourd'hui », a notamment déclaré Matthieu Jalibert, l'ouvreur de l'UBB, au micro de France 2, à l'issue de la belle victoire des Girondins à Chaban-Delmas.

Urios : « Ni des tocards, ni champions du monde »

« L'équipe m'a fait plaisir. J'ai eu des réponses sur le comportement, les attitudes. On a joué un match pour le gagner, on a affiché beaucoup de maîtrise, de contrôle, contre une équipe pas facile à jouer, par un temps très chaud. Ce qui nous a fait gagner le match c'est notre état d'esprit, notre physique et notre maîtrise. Quand on met les ingrédients, c'est plutôt bien... Parce qu'on a eu une semaine difficile, de remise en cause, de pression, de tension, de travail. Mais la semaine dernière, on n'était pas des tocards, et cette semaine, on n'est pas champions du monde, a pour sa part expliqué Christophe Urios, le manager du club, dans des propos recueillis par L'Equipe. Et pour la suite, je n'ai pas de complexes. On a des ambitions, donc il faut les assumer. Quand je regarde mon équipe on n'a pas grand choses à envier à d'autres. Même si, évidemment certaines équipes comme le Racing 92, Toulouse, le Leinster, ont des armadas. Mais il faut compenser par autre chose. Et quand tu es en quarts de finale, tu es à un match d'une demi-finale. Et après, en demies, tu es à un match d'une finale... »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.