Challenge Cup : La Rochelle en finale

Challenge Cup : La Rochelle en finale©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 20 avril 2019 à 23h30

La Rochelle s'est qualifiée samedi pour la première finale de Challenge Cup de l'histoire du club en disposant dans la douleur sur sa pelouse des Anglais de Sale (24-20). Les Maritimes seront opposés à Clermont, qui a tremblé jusqu'au bout en Auvergne face aux Harlequins, mais a conservé la victoire (32-27).

Première finale pour La Rochelle. Le 10 mai prochain à Newcastle, le Stade Rochelais sera opposé à Clermont avec à la clé le premier trophée européen de l'histoire du club. En attendant de peut-être monter sur le toit de l'Europe dans trois semaines, les Jaune et Noir ont décroché samedi devant leur public le droit de disputer pour la première fois la finale de Challenge Cup, certes la moins prestigieuse des deux Coupes d'Europe (en comparaison avec la Champions Cup), mais qui a le mérite d'offrir au vainqueur un billet pour la compétition reine. Pour cela, les Maritimes ont pris difficilement le dessus samedi sur Sale (24-20) malgré un meilleur départ des Anglais, rapidement récompensés par un essai de pénalité. Réduite à deux reprises en infériorité numérique, La Rochelle a malgré tout réussi à trouver la faille elle aussi, sur un essai de pénalité (Vincent Rattez avait été empêché illégalement d'aplatir) puis, dans la foulée, sur un autre, signé Kini Murimurivalu.

Quand Nigel Owens offre une balle de match à Sale



Malheureusement pour les Rochelais, Sale a rendu la pareille aux locaux en allant lui aussi à dame, grâce à Chris Ashton, alors qu'il évoluait à quatorze contre quinze. A la pause, tout était à refaire pour les deux équipes, dos à dos (17-17). L'international français Grégory Alldritt montrait la voie en inscrivant le deuxième essai rochelais de la partie (essai transformé par West), mais, une fois de plus, Sale répondait du tac au tac, par MacGinty, contraignant Xavier Garbajosa et ses protégés à souffrir jusque dans les toutes dernières secondes, d'autant que l'arbitre gallois Nigel Owens a offert une balle de match aux visiteurs en sanctionnant Jules Favre à l'ultime minute du temps réglementaire. Finalement, La Rochelle a tenu et peut savourer cette première finale de Challenge Cup qui se profile.


Une finale entre Clermont et La Rochelle

A Newcastle, La Rochelle ne risque pas d'être dépaysée. Pour cette première finale, les Maritimes auront, en effet, face à eux une autre équipe du Top 14 Clermont. Opposés eux aussi à un adversaire anglais, les Harlequins, les Auvergnats l'ont emporté sur un score de 32-27 qui peut paraître plus confortable que celui des Rochelais à première vue. Pourtant, à l'instar des Jaune et Noir, l'ASM a elle aussi grandement souffert pour venir à bout de son hôte. Grâce à un bien meilleur départ que l'équipe adverse et Clermont et aux coups de pieds de Morgan Parra et Camille Lopez, le dauphin de Toulouse en Top 14 donnait pourtant l'impression d'avoir creusé un écart suffisant, d'autant que Fritz Lee et Damian Penaud avaient eu la bonne idée de marquer coup sur coup les deux premiers essais clermontois à quelques minutes de la pause. Malgré une réaction de dernière minute de Mike Brown, auteur du premier des quatre essais des Harlequins dans cette demi-finale, les Jaunards avaient regagné les vestiaires avec un large matelas (26-8), qu'ils ont même étoffé davantage dès la reprise, encore par la patte de Parra.

Clermont encaisse un 19-0, les Harlequins reviennent à 5 points

A 32-8 pour Clermont, les Londoniens se rebellaient. Résultat : douze minutes plus tard, le deuxième du championnat ne menait plus que de dix points (32-22), et bientôt plus que de cinq (32-27 après trois essais encaissés et un 19-0), suite à un essai collectif des Anglais. Heureusement pour l'ASM, la transformation de Smith alors que les deux équipes venaient d'entrer dans le temps additionnel ne trouvait pas mieux que le poteau. Clermont souffrait, Clermont reculait mais Clermont tenait et ce jusqu'à la sirène et un ballon sous forme de délivrance envoyé en touche par les Auvergnats. Victorieuse de la compétition à deux reprises, en 1999 et 2007, l'ASM, battue sur la dernière marche en 2004, disputera le 10 mai prochain sa quatrième finale. La deuxième contre un autre club français (Bourgoin-Jallieu en 1999).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.