Challenge Cup (J5) : Le billet pour les quarts de finale assuré par l'UBB et Toulon, Pau et Castres y sont presque

Challenge Cup (J5) : Le billet pour les quarts de finale assuré par l'UBB et Toulon, Pau et Castres y sont presque©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 11 janvier 2020 à 23h17

Si Pau et Castres ont fait le nécessaire pour se rapprocher des quarts de finale de la Challenge Cup, Bordeaux-Bègles et Toulon sont déjà assurés d'y être.

Poule 1

Castres - Newport Gwent Dragons

Castres a pris sa revanche et se rapproche des quarts de finale. Battus lors de la première journée par les Dragons au pays de Galles, les joueurs du CO ont signé un quatrième succès européen de suite en dominant largement l'équipe galloise. La première mi-temps est passée comme un rêve pour le CO avec trois essais signés Fortunel, Jelonc et Hounkpatin et aucun point pour les Dragons. Les Castrais ont enfoncé le clou dès l'entame du deuxième acte avec Combezou qui a assuré le bonus puis Dumora qui y est allé de son essai sept minutes plus tard. Rosser a sauvé l'honneur des Gallois avec deux essais en fin de match avec une réalisation du CO signée Firmin entre les deux essais des Dragons. Avec ce succès (42-14), Castres reprend la première place de la Poule 1 et peut apercevoir les quarts de finale de la Challenge Cup.

Poule 2

Bayonne - London Irish

L'Aviron Bayonnais sauve l'honneur ! Battu à l'occasion de ses quatre premières sorties en Challenge Cup cette saison, le club basque a relevé la tête à l'occasion de la réception des London Irish, autre équipe mal en point dans cette Poule 2. Un match que les joueurs de Yannick Bru ont parfaitement entamé avec Ordas qui a inscrit le premier essai dès la première minute. Robinson a suivi le mouvement à la 8eme minute avant que Tuatagaloa ne réduise l'écart pour les Irish à la demi-heure de jeu. Monribot a corsé l'addition juste avant la mi-temps. Au retour sur le palouse de Jean-Dauger, Williams a remis les London Irish dans le sens de la marche mais ce sont bien les Bayonnais qui ont eu le dernier mot par une pénalité de Fajardo puis l'essai du bonus inscrit par Baget à dix minutes du terme. Avec cette victoire bonifiée (27-10), Bayonne laisse la dernière place de la poule à son adversaire du soir.

Scarlets - Toulon

Toulon a fait un grand pas vers un quart de finale et une demi-finale de Challenge Cup à domicile. En déplacement sur la pelouse des Scarlets, dans un match arrosé par la pluie et chamboulé par le vent, le RCT a pourtant bien mal commencé avec un essai de Davies après à peine plus d'une minute de jeu avant une pénalité de l'ancien Toulonnais Leigh Halfpenny. C'est alors que les Varois se sont réveillés avec des essais d'Etrillard et Dakuwaqa mais l'action de ce deuxième essai a vu Anthony Etrillard, sélectionné pour le 6 Nations par Fabien Galthié, se blesser sérieusement à un genou avant d'être évacué sur civière avec un diagnostic qui pourrait mettre un terme à la saison du talonneur. Le bonus est arrivé avant la mi-temps grâce à Savea puis Soury. La deuxième mi-temps, disputée dans des conditions difficiles, n'a pas vu les deux équipes offrir du jeu au maigre public du Parc y Scarlets, un essai d'Evans en toute fin de match répondant à une pénalité de Belleau. Avec ce large succès bonifié (15-27), Toulon s'assure de la première place de la Poule 2 et, donc, de la qualification pour les quarts de finale. Le RCT n'aura plus qu'à confirmer face à Bayonne le week-end prochain pour finir meilleur premier et jouer toute la phase finale à domicile avant la finale à Marseille.

Poule 3

Bordeaux-Bègles - Edimbourg

La donne était claire pour les joueurs de Christophe Urios. Ils devaient l'emporter face à Edimbourg sur la pelouse du Stade Chaban-Delmas sans concéder aux Ecossais le point de bonus défensif pour assurer leur place en quarts de finale de la Challenge Cup avant la dernière journée. Et la mission des Girondins est... accomplie ! Grâce à des essais signés Radradra, Cordero en première période puis Maynadier et Kovekalou dans le deuxième acte, l'UBB a nettement pris l'avantage sur Edimbourg, qui n'a pas su répondre aux offensives bordelaises durant les 40 premières minutes avant de trouver la faille en tout début de deuxième mi-temps par van der Merwe avant de sauver l'honneur par Bennett dans les derniers instants de la rencontre. Avec cette nette victoire bonifiée (32-17), l'UBB s'assure du billet pour les quarts de finale, une grande première dans l'histoire du club du président Marti.

Agen - Wasps

Le calvaire agenais continue en Challenge Cup. Battus lors des quatre premières journées, les joueurs du SUA ont une nouvelle fois pris le bouillon sur leur pelouse face aux Wasps. Le club anglais a frappé le premier par Johnson après trois minutes avant que Correa ne réponde cinq minutes plus tard. Ce dernier a une nouvelle fois répondu peu avant le quart d'heure de jeu au deuxième essai des Wasps signé Bassett. Alo puis Cruse avant la mi-temps ont donné plus d'ampleur au score avant une pénalité de Vincent pour Agen juste avant le repos. La deuxième mi-temps a été à sens unique pour les Wasps, qui ont ajouté quatre essais par Gopperth à deux reprises, Johnson et Wolstenholme. Lamoulie a trouvé la faille en toute fin de match pour que les Agenais terminent le match sur une bonne note. Cette lourde défaite (24-52) conforte la dernière place du SUA quand les Wasps pourraient encore espérer une place en quarts de finale grâce à un concours de circonstances favorables lors de la dernière journée.

Poule 4

Stade Français Paris - Zebre

Avant-dernier du Top 14, le Stade Français Paris n'a pas fait de la Challenge Cup un objectif ou une priorité. Les joueurs de Laurent Sempéré et Julien Arias ont ainsi signé un quatrième revers en cinq journées lors de la réception des Zebre. Une rencontre que les Italiens ont très bien entamée, ne laissant aux Parisiens que trois points sur une pénalité de Segons tout en marquant deux essais en première période par Biondelli et Walker. Ne voulant pas céder devant leur public, les joueurs du Stade Français Paris ont répondu en tout début de deuxième période avec deux essais en dix minutes de Naivalu. La fin de match a vu les deux équipes se rendre coup pour coup avec des essais de Bruno et Biagi pour les Zebre et Feuteu pour les Parisiens. Mais une pénalité de Palazzani à deux minutes du terme a assuré la victoire italienne (24-30). Les Zebre peuvent encore viser la deuxième place mais les quarts de finale leur semblent bien loin.

Bristol - Brive

Les Bears sont intouchables dans cette édition de la Challenge Cup ! Les joueurs de Bristol ont signé leur cinquième succès en autant de matchs face à une équipe de Brive réduite au silence, mis à part une pénalité d'Abzhandadze peu après la demi-heure de jeu. Les Corréziens, pendant ces 80 minutes en enfer, ont encaissé pas moins de sept essais signés O'Conor et Attwood en première période puis Leiua, Bedlow, Hamilton, Capon et Protheroe en deuxième période. La victoire de Bristol est nette (52-3) et permet aux Bears de s'assurer une bonne fois pour toute la première place de la poule avec treize longueurs d'avance sur les Zebre.

Poule 5

Calvisano - Pau

Pau garde un petit espoir de voir les quarts de finale de la Challenge Cup. En déplacement sur la pelouse de Calvisano, les joueurs de la Section Paloise ont fait le nécessaire, c'est à dire l'emporter avec le bonus offensif, comme ils avaient pu le faire lors de leur première rencontre avec les Italiens. Dès le premier quart d'heure, Dumoulin et Lebail ont donné le ton avant que Michelini ne sauve l'honneur. Le bonus offensif est arrivé peu après la demi-heure de jeu à la suite des essais de Tugaye et Pourailly. A l'essai de Calvisano marqué par van Zyl dès l'entame de la deuxième période, Pinto a répondu avant que Daubagna ne vienne creuser l'écart à six minutes du terme de la rencontre. Susio a aplati un troisième essai pour Calvisano afin de sauver l'honneur. Avec cette victoire (19-47), Pau reprend provisoirement la deuxième place aux Cardiff Blues, qui se déplacent ce dimanche sur la pelouse de Leicester, invaincu après quatre journées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.