World Rugby : Six changements de règles mis à l'essai

World Rugby : Six changements de règles mis à l'essai©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le vendredi 09 août 2019 à 09h52

Préoccupée par l'évolution physique que connaît le rugby, World Rugby a décidé, ce jeudi, de valider six nouveaux changements de règles. Le but, limiter le risque de commotion et protéger la santé des joueurs. Pour cela, l'abaissement de la ligne de plaquage va notamment mis à l'essai dans certaines compétitions.

World Rugby poursuit son combat. Déterminée à protéger de plus en plus les joueurs alors que certains drames ont récemment marqué le monde du ballon ovale, l'instance régnante a décidé de valider la mise à l'essai de plusieurs changements de règles. L'objectif est simple, réduire le nombre de risques de commotions comme des blessures. Ainsi, la Fédération internationale a choisi de tester l'abaissement de la ligne de plaquage, passant des épaules à la poitrine. Si les noms des compétitions dans lesquelles les essais seront effectués n'ont pas été communiqués, L'Equipe indique que la Fédération Française de rugby testera cette mesure dans certains matchs de niveau amateur.

Les plaquages dangereux ciblés par World Rugby

Mais alors que les arbitres se montrent de plus en plus sévères lorsque des mauvais gestes portent atteinte à la santé d'un joueur, World Rugby souhaite sanctionner les récidivistes avec la mesure dite du High-Tackle Warning. Le plus simplement du monde, les commissions de discipline pourront désormais suspendre un joueur coupable de deux plaquages jugés trop hauts par le directeur du jeu. Une mesure qui a déjà porté ses fruits lors de la Coupe du Monde des moins de vingt ans.

Les autres changements de règles mis à l'essai en Australie

1 ) Le 50-22 : Lorsqu'une équipe tapera, depuis ses propres cinquante mètres, un coup de pied avec rebond qui termine sa course derrière la ligne de touche, la touche sera désormais en faveur de l'équipe qui a donné le coup de pied.

2 ) Un renvoi d'en-but : Désormais, un joueur qui sauve une situation dans son propre en-but sans pouvoir aplatir, récupérera tout de même la possession. L'équipe dégagera son camp et le ballon ne sera pas rendu directement aux attaquants.

3) Une limite de fautes par équipe : Désormais, les équipes auront une limite bien précise de fautes à ne pas dépasser sous peine de recevoir un carton jaune pour le dernier joueur sanctionné. Une règle claire alors que la décision d'infliger, ou non, une exclusion temporaire pouvait varier d'un arbitre à l'autre selon son appréciation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.