XV de France : Sochat, la jeune maman se confie

XV de France : Sochat, la jeune maman se confie©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 18 mai 2022 à 11h43

Agathe Sochat, qui avait dû laisser ses coéquipières en plein Tournoi pour se rendre auprès de sa compagne, est revenue sur la naissance de sa fille, un moment forcément particulier pour la vice-capitaine des Bleues.



Quatre ans après avoir réussi le Grand Chelem, Agathe Sochat et les Bleues ne sont pas parvenues à remporter de nouveau le Tournoi des 6 Nations, s'inclinant le mois dernier lors de l'ultime match de cette édition 2022 contre l'Angleterre à Bayonne (12-24).  "Le bilan comptable est plutôt bon. On gagne quatre matchs sur cinq, on fait 24-12 contre les Anglaises qui n'est pas non plus la branlée de l'année... Après, sur le plan rugbystique on est encore loin d'être au top de nos performances. On peut proposer un meilleur jeu, être stratégiquement meilleures. On ne peut pas dire qu'on n'a pas de retard quand on voit que l'Angleterre remporte les quatre derniers Tournois", reconnaît la vice-capitaine des Bleues dans un entretien accordé à Midi Olympique. Une interview où elle s'est notamment confiée sur sa vie de jeune maman.

A la fin du mois de mars, Agathe Sochat avait quitté ses coéquipières de l'équipe de France, et manqué les rencontres contre l'Irlande et l'Ecosse, pour se rendre auprès de sa compagne Adèle, qui a donné naissance à une petite fille prénommée Nina. "Cette nuit-là, celle du 29 au 30, j'avais du mal à dormir. C'était bizarre. Je toussais, je n'étais pas bien, raconte la Limougeaude. Je dormais mal et j'ai eu Adèle par message vers 3 heures du matin. Elle ne dormait pas non plus. Puis elle m'a appelée deux heures plus tard pour m'annoncer qu'elle avait des contractions. Et là... Branle-bas de combat ! À 5 h 20, je suis debout dans la chambre à faire ma valise. J'ai réveillé ma coloc' Céline Ferer, mais elle a été top. Elle a appelé le taxi et consulté les vols pour que je prenne le plus rapide... J'ai pris l'avion à 8 h 20 et des gens de ma famille sont venus me chercher à l'aéroport de Toulouse. J'ai envoyé un texto vers 5 h 30-6 heures. Je me suis dit que je verrais bien quand ils me répondraient, mais certains l'ont fait tout de suite. On avait déjà abordé le sujet. Il était convenu que je joue l'Irlande le 2 avril et que je rejoigne ensuite mon épouse car son terme était prévu pour le 8. C'est arrivé finalement un peu plus tôt que prévu..." La joueuse bordelaise avait ensuite effectué son retour pour les matchs face aux Galloises et aux Anglaises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.