XV de France/Brunel : " La compo était prévue depuis dix jours "

XV de France/Brunel : " La compo était prévue depuis dix jours "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le vendredi 04 octobre 2019 à 12h22

Au lendemain de l'annonce du XV de départ de la France contre les Tonga, le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel est revenu sur ses choix lors d'une conférence de presse.

Jacques Brunel et son staff ont eu beaucoup de travail jeudi, avec l'annonce de la composition de son XV de départ pour le match contre les Tonga dimanche (9h45, heure française) et la recherche de deux remplaçants à Peato Mauvaka et Thomas Ramos, blessés. Ce vendredi, le sélectionneur des Bleus était en conférence de presse pour expliquer ses choix. « L'équipe qui affrontera les Tonga était prévue depuis dix jours. Le fait que (Baptiste) Serin débute également. Antoine (Dupont) a mal au dos mais je ne pense pas que ça remette en cause sa participation. C'est la raison pour laquelle il ne fera qu'un bout de partie. Autant pour Maxime (Machenaud) que pour Baptiste (Serin), on voulait les faire participer à notre aventure et qu'ils montrent pleinement leur capacité à être titulaires », a commencé Brunel.

Brunel : "Le fait de rejouer va faire du bien à Raka"

Pas vraiment au sommet de leur art contre les Etats-Unis, Alivereti Raka et Sofiane Guitoune auront droit à une nouvelle chance contre les Tonga, mais Brunel ne veut pas voir cela comme une dernière chance : « Je répète que tout était prévu de longue date. Raka a montré de belles choses mais il a fait quelques petites erreurs qui sont préjudiciables à sa copie finale. Le fait de rejouer va lui faire du bien, l'assurer qu'il a la confiance du staff même si sa performance était mitigée. Quant à Sofiane Guitoune, il a été très intéressant. Il a breaké deux ou trois fois la défense américaine. Il fait marquer un essai refusé pour un en-avant de passe, mais il a traversé la défense adverse. Globalement sa performance est de qualité. » Brunel également revenu sur son choix de remplacer Peato Mauvaka par Christopher Tolofua : « Christopher était de la première convocation que j'ai faite parce qu'il était un espoir français à ce poste, qu'il avait déjà été international et qu'il n'avait que 23 ans. L'avis médical avait empêché que cela se réalise. Il s'est fait opérer des cervicales et a résolu ce problème. Depuis il joue en France. Il revient naturellement là où on l'avait convoqué au début de cette aventure. » Reste à savoir combien de temps durera encore l'aventure...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.