Uruguay : Des joueurs suspectés de violences dans une boite de nuit

Uruguay : Des joueurs suspectés de violences dans une boite de nuit©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le jeudi 17 octobre 2019 à 09h20

Ce jeudi, la police japonaise a confirmé qu'une enquête était en cours suite à de possibles actes de violences de la part de deux joueurs uruguayens dans une boite de nuit.

La Coupe du monde 2019 se termine sur une fausse note pour « Los Teros. » Si l'Uruguay a été éliminée avec les honneurs, après avoir notamment réalisé un exploit en battant les Fidji, lors de la phase de groupes, une affaire vient entacher cela. En effet, ce jeudi, la police japonaise a confirmé à l'AFP qu'une enquête était menée après des accusations visant deux joueurs de la sélection. Ces derniers sont suspectés de faits de violences et de dégradations dans une boite de nuit à Kumamoto dans la nuit de dimanche à lundi. Un employé du bar aurait été mis au sol par un joueur, tandis qu'un autre aurait renversé sa boisson sur l'équipement du DJ, a commenté un responsable de la police locale. D'autres dégâts matériels seraient également à noter.

« Non conforme à l'esprit familial du tournoi »

Pour sa part, l'employé est « légèrement blessé et devrait mettre une semaine pour récupérer. » Depuis, les deux suspects ont été entendus par la police nippone lundi pour s'expliquer sur ces accusations et ont ensuite quitté le Japon avec le reste de la sélection uruguayenne. Cette affaire « est très décevante et clairement non conforme à l'esprit familial du tournoi », s'est excusé « au nom du tournoi » World Rugby dans un court communiqué diffusé par l'AFP. Les faits n'étant pour le moment pas encore établis, l'instance n'a pas voulu s'exprimer davantage sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.