Pays de Galles : Une victoire en Coupe du Monde est possible selon Warren Gatland

Pays de Galles : Une victoire en Coupe du Monde est possible selon Warren Gatland©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le mardi 19 mars 2019 à 15h10

Au moment de célébrer le Grand Chelem du pays de Galles dans l'édition 2019 du Tournoi des 6 Nations, le sélectionneur du XV du Poireau a confié que son équipe pouvait ambitionner de remporter la prochaine Coupe du Monde.

Impressionnant de maîtrise durant le Tournoi des 6 Nations au cours duquel il a réalisé le Grand Chelem, le pays de Galles s'affirme comme l'un des favoris pour la prochaine Coupe du Monde, organisée au Japon à l'automne prochain. Avec une série actuelle de quatorze victoires consécutives, les Gallois sont en feu. Au point que, selon le sélectionneur néo-zélandais du XV du Poireau Warren Gatland, ses hommes peuvent gagner le Mondial. « Si ces mecs donnent 100% à chaque match de la Coupe du Monde et si on joue aussi bien que sur l'année écoulée, on peut ramener le trophée à la maison, a-t-il déclaré ce lundi à Cardiff devant une foule venue fêter ses héros. C'est un tournoi difficile à gagner, on aura besoin d'un peu de chance et j'espère qu'on n'aura pas trop de blessés. Mais on va bien se préparer pour être l'une des équipes les plus en forme physiquement, si ce n'est la plus en forme. J'ai confiance et je pense qu'on peut faire une grande Coupe du Monde. »

En fin de contrat après le Japon

Avant d'espérer mettre ses mains sur la Coupe William-Webb-Ellis le 2 novembre prochain après la finale disputée à Yokohama, le XV du Poireau devra se défaire de l'Australie, des Fidji, de l'Uruguay et de la Géorgie, équipe face à laquelle ils lanceront leur compétition le 23 septembre à Toyota City. Quoiqu'il en soit, le mandat de Warren Gatland à la tête du pays de Galles restera une franche réussite. Le sélectionneur a rapporté trois Grands Chelems depuis son arrivée sur le banc en 2007. Une victoire lors du Mondial conclurait son aventure en apothéose, lui qui sera en fin de contrat après la compétition. Cependant, il ne devrait pas rester sans emploi très longtemps au vu de ses nombreux courtisans. En effet, la Nouvelle-Zélande, la France et l'Angleterre lorgnerait avec attention le natif d'Hamilton pour l'après-Coupe du Monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.