Couvrez ce tatouage que le Japon ne saurait voir

Couvrez ce tatouage que le Japon ne saurait voir©Media365

Rédaction , publié le jeudi 20 septembre 2018 à 10h39

A un an de la Coupe du Monde de rugby au Japon, le World Rugby a averti les joueurs qu'ils devront recouvrir leurs tatouages en public afin de ne pas être assimilés aux Yakuza, la mafia locale.

C'est une décision qui surprend au premier regard mais qui se comprend quand on fouille un peu le sujet. A un an de la Coupe du Monde, le World Rugby, fédération internationale, a envoyé une note de recommandations aux joueurs et équipes qui pourraient être présents au Japon en septembre prochain. Au pays du Soleil Levant, il faudra couvrir les tatouages dans les lieux publics afin de ne pas choquer la population locale. « Nous allons sensibiliser les Japonais sur le fait que les gens qui portent des tatouages dans le contexte du rugby international ne font pas partie des Yakuza, a indiqué Alan Gilpin, directeur de la Coupe du monde. [...] Si les gens (tatoués) vont à la piscine publique, il faudra qu'ils se couvrent. [...] Nous ne forcerons aucune équipe à le faire mais ils le feront car elles veulent respecter la culture. Que ce soit l'Écosse, l'Irlande, le pays de Galles ou l'Italie, qui sont tous venus récemment, ils comprennent cela. » Au Japon, l'exhibition de tatouages est souvent perçue comme une appartenance aux Yakuza, mafia locale. Les tatouages maoris sont à la mode dans le monde du rugby mais n'auront pas leur place dans un an. Fans et joueurs ont un an pour se familiariser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.