Coupe du Monde U20 : La France encore championne du monde !

Coupe du Monde U20 : La France encore championne du monde !©Media365

Thibault Laurens, publié le samedi 22 juin 2019 à 22h05

Au terme d'une rencontre extrêmement plaisante, l'équipe de France des moins de vingt ans a dominé ce samedi l'Australie en finale de la Coupe du Monde U20 (23-24). Les hommes de Sébastien Piqueronies ont respecté leur identité et n'ont jamais renié leur rugby. Les Bleuets réalisent un fabuleux doublé après le titre remporté l'an passé face à l'Angleterre.

Les Bleuets restent sur le toit du monde ! Ce samedi, l'équipe de France U20, en disposant de l'Australie (24-23) a remporté son deuxième sacre mondial, un an après celui obtenu la saison dernière à domicile. Face à des Juniors Wallabies très solides, les coéquipiers de Louis Carbonel ont répondu au jeu par le jeu. Pourtant, la rencontre avait très mal débuté, à l'image de la fessée reçue en phase de poules contre l'Argentine. En effet, au bout d'une minute de jeu, les Australiens ont franchi la ligne. L'arrière Isaac Lucas a remporté son duel avant de servir son ailier Mark Nawaqanitawase. Un coup de massue qui aurait pu plomber les ambitions françaises. Il n'en a rien été. Après cette réalisation, les Bleuets ont remis la main sur le ballon. Et suite à un excellent contre-ruck du Grenoblois Killian Geraci, Théo Dachaud, bien décalé par Leo Coly, a inscrit le premier essai pour la France (6eme). Appliqués, ambitieux, les petits Bleus ont réalisé des lancements de jeu très intéressants. Une audace qui fait plaisir à voir mais qui a également coûté des points face à une équipe d'Australie très agressive en défense. Ainsi, après un gros temps fort, les Wallabies ont marqué un deuxième essai par l'intermédiaire de Lachlan Lonergan suite à un gros travail de Semisi Tupou (22eme). Opportunistes et réalistes, les Australiens ont profité des errements défensifs français et des plaquages manqués pour reprendre l'avantage. Mais une nouvelle fois, la réaction des tricolores ne s'est pas fait attendre. Un bon ballon porté, conclut par Alexandre Burin, a permis aux Bleuets de passer devant au score (34eme). De ce fait, les Champions du Monde en titre sont rentrés aux vestiaires d'une courte tête (18-13).


Les Bleuets comme l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande 



Les Australiens ont attaqué le deuxième acte de la même façon. Durant les dix premiers minutes, les coéquipiers de Fraser McReight, en lice pour le titre de meilleur joueur de la compétition, à l'instar de Louis Carbonel, ont campé devant la ligne des Bleuets. Une domination concrétisée par Will Harris malgré une belle résistance des Français (48eme). Après quinze minutes de jeu, la possession était largement à l'avantage de l'Australie (90%). Cependant, l'équipe de France a fait le dos rond et s'est appuyée sur la botte de Carbonel pour reprendre le score (56eme). Les spectateurs présents à Rosario ont ensuite assisté à un véritable chassé-croisé. Harrison a inscrit trois nouveaux points (59eme), tout comme Carbonel (66eme). Les Bleuets ont eu des occasions d'enfoncer le clou.


Mais à l'image de Matthis Lebel, qui a croqué un très bon ballon d'attaque, ils ont manqué de justesse. Une lacune sans répercussion sur le résultat final. Dans le marasme ambiant qui entoure le rugby français, la bande à Sébastien Piqueronies a encore une fois démontré l'entendu de son talent en décrochant une nouvelle Coupe du Monde. L'avenir s'annonce radieux pour ces futurs grands. En attendant de démontrer tout leur potentiel chez les A, ces Bleuets, phénoménaux dans leur catégorie, peuvent se vanter de faire jeu égal avec l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. Avec ce doublé historique, les baby Bleus ont en effet rejoint le cercle très fermé des pays sacrés deux fois champions du monde. Énorme !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.