Coupe du Monde (F) - France / Queyroi : " Affronter la Nouvelle-Zélande en demi-finale ? Un rêve de petite fille "

Coupe du Monde (F) - France / Queyroi : " Affronter la Nouvelle-Zélande en demi-finale ? Un rêve de petite fille "©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mardi 01 novembre 2022 à 10h40

Présente en conférence de presse, ce mardi, la centre ou demie d'ouverture du XV de France Lina Queyroi s'est penchée sur la demi-finale de la Coupe du Monde, contre la Nouvelle-Zélande (samedi, 7h30).



L'équipe de France féminine de rugby va disputer les demi-finales de la Coupe du Monde, qui a actuellement en Nouvelle-Zélande. Une rencontre prévue ce samedi matin, à 7h30 heure française, du côté de l'Eden Park d'Auckland, face à... la Nouvelle-Zélande, quintuple championne du monde. Une affiche qui fait forcément saliver. Ce qui est d'ailleurs notamment le cas de Lina Queyroi. La centre ou demie d'ouverture du XV de France était en conférence de presse, pas plus tard que ce mardi. Et à ce sujet, la pensionnaire du club de Blagnac, aujourd'hui âgée de seulement 21 ans et qui compte un total de six sélections, a ainsi notamment déclaré, dans des propos rapportés par l'AFP : "Ce qui va se passer samedi, c'est un rêve de petite fille, qu'on n'avait pas forcément imaginé vivre un jour mais quand ça arrive, on est très contente d'y être. Mais on a le temps de monter en pression crescendo dans la semaine. On s'imagine déjà quelque chose de très grand. On sait à quoi s'attendre mais il va falloir vite basculer pour ne pas se laisser emporter. On a montré depuis le début de la compétition qu'on était un groupe solidaire, c'est notre point fort, donc on ne va se lâcher maintenant."

L'objectif est d'aller en finale

L'objectif des Bleues, qui ont choisi de rester ensemble le plus de temps possible cette semaine, dans le but d'"être connectées et ne pas se lâcher", est d'atteindre la finale de ce Mondial. Ce qui serait alors une grande première dans l'histoire : "Aller en finale, c'est écrire l'histoire, c'est ce qu'on a envie de faire." Quant à Alexandra Chambon, qui n'est autre que l'un de ses coéquipières, elle était forcément sur la même longueur d'onde : "D'un côté, je me dis qu'on va jouer un match à très, très fort enjeu et d'un autre, qu'il faut le prendre comme un match lambda, parce que ce qu'on veut, c'est la victoire, peu importe l'équipe en face et l'enjeu."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.