Coupe du Monde 2023 : Le tirage au sort décalé, de nouveaux sponsors officialisés

Coupe du Monde 2023 : Le tirage au sort décalé, de nouveaux sponsors officialisés©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le lundi 07 septembre 2020 à 20h44

Alors que l'allongement de la fenêtre internationale d'automne a contraint les organisateurs de la Coupe du Monde à repousser la date du tirage au sort, de nouveaux partenariats ont été officialisés alors que le prix des billets a été revu à la baisse.

La crise sanitaire ne sera pas sans conséquences sur la Coupe du Monde 2023. A trois ans de l'échéance, programmée du 8 septembre au 21 octobre 2023 en France, le comité d'organisation dirigé par Claude Atcher a multiplié les annonces ce mardi à l'occasion d'un entretien accordé au quotidien Le Figaro. La première tient au tirage au sort même de la compétition. Initialement prévu à la fin du mois de novembre au Palais Brongniart, à Paris. « On avait prévu le tirage au sort de la Coupe du monde 2023 le 30 novembre mais, compte tenu de la fin du Rugby Championship le 12 décembre, je pense qu'on le fera le 14 décembre, toujours au même endroit, a déclaré le directeur général du comité d'organisation. Ça sera une étape capitale qui nous permettra d'identifier les oppositions dans les villes. » Un report de quelques jours qui sera sans conséquences sur la billetterie.

Jusqu'à 20% de baisse sur le prix des billets

Le lancement de cette phase cruciale reste prévu pour le mois de mars 2021, une fois que le calendrier des rencontres aura été élaboré par World Rugby. Mais, face aux conséquences économiques de la crise sanitaire actuel, des concessions ont été faites sur le prix des billets pour certaines rencontres. « On a analysé les risques liés à la sortie de crise. On a diminué les prévisions de recettes billetterie en baissant de 20% les prix des matchs de moindre attractivité en projetant une diminution du pouvoir d'achat des supporters, ajoute Claude Atcher. On a également diminué le prévisionnel de taux de remplissage de 94 à 90%. Ces précautions aboutissent à une diminution des recettes de 38 millions d'euros. En parallèle, on a fait un gros travail sur les dépenses pour les diminuer de 15 millions d'euros. » A cela s'ajoute la confirmation que la FFR a trouvé l'ensemble de ses partenaires pour la Coupe du Monde 2023, au nombre de huit. « GL Events était le premier, on peut annoncer Loxam et la SNCF, assure le directeur général du comité d'organisation. Les cinq autres seront dévoilés dans les prochains mois. Que des entreprises françaises. Et avec de belles surprises. » Malgré tout, la Coupe du Monde 2023 semble sur de bons rails sur le plan économique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.