Coupe du monde 2023 : Atcher est sorti de garde à vue

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le mercredi 15 mai 2024 à 19h37

Accusé de favoritisme et de détournement de fonds publics, Claude Atcher a été auditionné par la Section de recherches de Paris. Placé en garde à vue, il a été libéré ce mercredi.

Ses démêlés avec la justice ne sont pas terminés. Au mois d'octobre 2022, Claude Atcher avait été écarté de la direction de l'organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 qui s'est tenue dans l'Hexagone. En cause, le régime de terreur instauré par le principal intéressé au sein du GIP France 2023. Puis moins de deux mois plus tard, Claude Atcher s'est retrouvé visé par des soupçons de favoritisme et de détournement de fonds publics, en parallèle de son affaire d'harcèlement moral. Ce mercredi, d'après plusieurs sources concordantes, l'ancien rugbyman est sorti de garde à vue.

L'Equipe nous révèle que les gendarmes de la Section de recherche de Paris ont auditionné l'ex-patron du comité d'organisation de France 2023 au sujet d'une "douzaine de marchés et à des pratiques contestables liées à la billetterie." Parmi ces irrégularités, Le Canard enchaîné a pointé du doigt le contrat afférent à la communication, "fixé à 504 000 euros et remporté dans des conditions suspectes par la société Protocole présidée par Xavier Couture, associé de Laporte (Bernard, ndlr) par ailleurs."

En outre, L'Equipe évoque aussi le contrat lié au coaching sportif d'un montant de 89 000 euros qui a été décerné à Be On Coaching, une société au sein de laquelle le fils de Claude Atcher occupe une fonction. Celui dont les plaintes suite à sa révocation du comité d'organisation ont été classées sans suite ne s'est pas encore exprimé. Pas plus que ses avocats.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.