CM 2023 - Nouvelle-Zélande : Umaga s'en prend aux supporters de son pays

CM 2023 - Nouvelle-Zélande : Umaga s'en prend aux supporters de son pays©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le vendredi 20 octobre 2023 à 17h40

Dans le podcast du Mondial, Tana Umaga, l'ancien capitaine de la Nouvelle-Zélande, s'en est pris à tous les supporters de son pays qui ont critiqué la sélection, avant de retourner leur veste.



Les vives critiques ne lui ont clairement pas plu et il a tenu à le faire savoir. Depuis l'entame de cette édition 2023 de la Coupe du monde de rugby, qui se déroule actuellement du côté de la France, l'équipe de la Nouvelle-Zélande et son sélectionneur Ian Foster n'ont clairement pas épargné, et surtout dans leur propre pays. Des critiques qui avaient également commencé avant cette prestigieuse compétition. Et c'est quelque chose que Tana Umaga n'accepte pas. L'ancien capitaine emblématique de cette même sélection des All Blacks s'en est ému dans le podcast officiel de la Coupe du monde de rugby. Pour le principal intéressé, la Nouvelle-Zélande a été enterrée bien trop vite, dans cette fameuse épreuve.

Umaga : "Tout le monde retourne sa veste au pays"

Ce mercredi, dans des propos rapportés par Le Figaro, Umaga s'en est notamment pris aux supporters de son propre pays, qui va défier l'Argentine, ce vendredi soir à partir de 21h00, pour la première demi-finale de ce Mondial : « Maintenant que nous sommes en demi-finale, tout le monde retourne sa veste au pays et l'enthousiasme renaît. Beaucoup de choses se sont passées chez nous. Mais voilà, l'équipe s'est qualifiée pour les demies. » Lors du début de cette Coupe du monde, la Nouvelle-Zélande, à l'occasion du premier match de sa poule, avait chuté contre le XV de France (13-27). Avant finalement de se rattraper, et avec la manière, grâce à deux corrections infligées à la Namibie (71-3) puis à l'Italie (96-17). C'est à l'occasion des quarts de finale que les All Blacks ont ensuite particulièrement impressionné, dans l'une des rencontres qui restera très certainement dans les annales. A savoir, contre l'Irlande, pourtant l'une des grands favorites à la victoire finale. A ce sujet, Tana Umaga en a rajouté une couche : « Y compris en Nouvelle-Zélande, les supporters ne donnaient pas la moindre chance à l'équipe de Ian Foster de remporter ce match. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.