CM 2023 : L'Argentine dispose du Japon et se qualifie pour les quarts de finale

CM 2023 : L'Argentine dispose du Japon et se qualifie pour les quarts de finale©Media365

Grégory Richard, Media365, publié le dimanche 08 octobre 2023 à 14h48

Ce dimanche, l'Argentine a battu le Japon (27-39). Les Argentins se qualifient pour les quarts de finale où ils affronteront le pays de Galles.



Il ne devait pas y avoir de place au doute, pour les Sud-Américains. Pour preuve, on ne jouait que depuis deux minutes à peine quand le Toulousain Santiago Chocobares a percé de plein fouet la défense nipponne pour aller inscrire le premier essai des siens, transformé par Emiliano Boffelli (0-7, 2e). Bousculés dans l'impact, timides défensivement, les Japonais ont mis du temps à repartir du bon pied, mais peu après le quart d'heure de jeu, le déclic s'est amorcé. Une action de brio du deuxième ligne Amato Fakatawa, qui a parfaitement débordé sur l'aile gauche avant de taper à suivre pour lui-même et d'aller conclure efficacement. Rikiya Matsuda a transformé face aux poteaux (7-7). Problème pour les Brave Blossoms : ils sont retombés dans leurs travers par la suite. Un plaquage mal assuré du troisième ligne Pieter Labuschagné a réduit les Japonais à 14. Une infériorité numérique payée cash, car après l'essai de Mateo Carreras sur un bon décalage côté gauche, c'est Emiliano Boffelli qui a ajouté trois points au pied, sur un hors-jeu nippon (7-15).

Les Japonais se sont battus jusqu'au bout

S'en est suivi une course-poursuite incessante entre les deux formations, désormais à 15 contre 15. Revenus à 14-15 peu avant la pause, sur un essai de Naoto Saito, les Japonais ont ensuite recollé à 20-22 sur un drop de l'arrière Lomano Lemeki, puis 27-29 sur un essai en bout de ligne du nouvel entrant Jone Nakaibula. Mais décidés à se faire respecter, les Argentins ont su montrer les crocs en défense, tout en étant capables de constamment répondre au grain de folie japonais. Symbole de ces ressources permanentes : l'ailier Mateo Carreras, qui a inscrit ses deuxième et troisième essais personnels du jour, le dernier sur une accélération foudroyante qui n'a laissé aucune chance à la défense (27-39). Exténués face à la rigueur défensive argentine, les Japonais ont rendu les armes mais non sans s'être battus jusqu'à la dernière seconde. Pour les « Pumas », après avoir raté les quarts de finale lors de l'édition 2019, les joueurs de Michael Cheika renouent avec la phase finale, et seront opposés au pays de Galles, la semaine prochaine, du côté de Marseille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.