CM 2022 - XV de France (F) : N'Diaye, dix ans après, a "toujours autant les yeux qui brillent"

CM 2022 - XV de France (F) : N'Diaye, dix ans après, a "toujours autant les yeux qui brillent"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 03 novembre 2022 à 20h24

La deuxième ou troisième-ligne française, à 34 ans, est une des cadres indéboulonnables de la sélection. Elle sera remplaçante mais entrera à coup sûr samedi en Novuelle-Zélande, en demi-finales du Mondial contre les Black Ferns.



Safi N'Diaye, tour de contrôle du XV de France féminin, est également un exemple de générosité. Surpuissante, elle ne perd jamais un duel et tous les ballons en touche passent par elle. Elle fêtera samedi sa 90eme sélection à l'occasion de la demi-finale de Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande, face au pays hôte - ce sera sa troisième demi-finale mondiale, après les défaites de 2014 et 2017 contre le Canada et l'Angleterre. Il ne lui manquera plus que deux matchs, ensuite, pour égaler le record historique en bleu de Laëtitia Salles. "C'est passé hyper vite. Je ne réalise pas encore que je suis là depuis dix ans, mais c'est toujours le même plaisir pour moi d'être sélectionnée et de pouvoir porter ce maillot. Dix ans après, j'ai toujours autant les yeux qui brillent. J'ai toujours autant d'émotions d'arriver dans ce vestiaire et sur ce terrain."

Simon : "Une des plus grandes joueuses françaises, une femme extraordinaire"

Serge Simon, le vice-président de la FFR, la place sans contestation possible comme "une des plus grandes joueuses françaises, mais aussi et surtout une très belle personne" : "C'est une femme extraordinaire. Le rugby français lui doit beaucoup. Ça n'a pas été toujours facile pour elle, c'est juste incroyable d'arriver à 90 sélections. Elle a beaucoup œuvré pour la reconnaissance du rugby, elle a travaillé très dur aussi pour garder le haut niveau. Elle n'a jamais baissé les bras, bien au contraire. Elle a été capable de partager son expérience, d'être là pour l'équipe dans les moments puissants ou difficiles."


Sa manager Annick Hayraud, qui a pris un peu de hauteur après avoir été sa sélectionneuse durant tant d'années, salue sa capacité à prendre la parole "dans les moments opportuns" : "Elle ne parle pas pour rien, ça a toujours du sens. Elle a su aussi passer le relais. Elle a laissé petit à petit les jeunes prendre leur place dans le groupe. C'est très beau et naturel." Exceptionnelle, c'est le terme utilisé encore par la technicienne pour conclure son exposé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.