Les Bleues battues par plus fortes en demi-finale

Les Bleues battues par plus fortes en demi-finale©Media365
A lire aussi

Loïc Bailles, publié le mardi 22 août 2017 à 22h54

Alors qu'elles avaient dominé de la tête et des épaules les matchs de poule, les Françaises ont été battues par des Anglaises beaucoup plus réalistes (3-20).

L'enfer était promis pour les Bleues face à l'Angleterre. La pluie qui est tombée sur le Kingspan Stadium de Belfast dès l'échauffement présageait une fin de soirée malheureuse pour l'équipe de France. Pourtant les coéquipières de Gaelle Mignot ont longtemps fait jeu égale dans ce Crunch version féminin. Les Françaises donnaient le rythme mais ce sont elles aussi qui commettaient les fautes et ont permis à Scarret de passer une pénalité (17') et mettre une équipe britannique sur de bons rails. C'est aussi la première fois que la France s'est retrouvée menée dans ce Mondial. Avec 60 % de possession, l'attaque française s'est toujours cassée les dents sur un rock en défense. Quand Drouin n'y arrivait pas avec son jeu de passes rapides, Montserrat prenait le relais pour trouver de bonnes touches au pied. En vain. La touche a été le gros point faible des joueuses de Samuel Cherouk. Les Anglaises pragmatiques et des Françaises impuissantes ont rejoint les vestiaires sur le score de 3-3.
Une deuxième période débridée
Safi N'Diaye a longtemps repoussé les coups de boutoirs britanniques. Mais les Anglaises ont su être patientes au contraire des Françaises. Après une longue période de possession à quelques mètre de l'en-but, Sarah Bern inscrit le premier essai du match (61'). Elle sera élue femme du match. Les Bleues n'ont rien lâché et ont même inscrit un essai logiquement refusé par l'arbitre : Annery avait les deux pieds sur la ligne de touche avant que le ballon ne soit aplati. Le second est venu tardivement (82'), quand les Françaises ont perdu le ballon sur une dernière attaque avortée. Avec cette victoire, les Britanniques ont gagné le droit de défendre leur titre. 
Une finale face à la première nation mondiale
Les vainqueures retrouveront le rouleau compresseur néo-zélandais en finale. Les Blacks Ferns ont facilement disposé des Etats-Unis un peu plus tôt ce mardi. Première nation mondiale, la Nouvelle-Zélande a tenu son rang en disposant des Américaines 45-12. Pourtant, les deux équipes s'étaient quittées  à 15-7 pour les Blacks au moment de rejoindre les vestiaires. Mais les Blacks Ferns, emmenées par l'arrière Portia Woodman et ses quatre essais ont vite creuser l'écart pour se hisser en finale et tenter de détrôner les Britanniques. En quatre matchs, la Nouvelle-Zélande a inscrit 43 essais.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU