Stade Français

Stade Français : La menace de licenciement s'éloigne pour Hendre Stassen

Stade Français : La menace de licenciement s'éloigne pour Hendre Stassen©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le 8 juillet

Dans le viseur des autorités sud-africaine suite à une rixe à la sortie d'une boite de nuit de Pretoria, le troisième-ligne du Stade Français Paris Hendre Stassen ne devrait pas subir les foudres de son employeur.

Le Stade Français Paris va s'éviter un nouveau psychodrame. Alors que le club parisien a eu recours à plusieurs licenciements, dont celui très récemment de Djibril Camara, désormais joueur de l'Aviron Bayonnais, et se retrouve attaqué en justice par certains de ses anciens joueurs qui réclament le versement de leur Plan d'Epargne Entreprise, le cas Hendre Stassen devrait finalement se tasser de lui-même. Dans les petits papiers d'Heyneke Meyer, le troisième-ligne sud-africain s'est retrouvé au cœur d'une enquête en Afrique du Sud après avoir agressé un dentiste à la sortie d'une boîte de nuit de Pretoria. Une affaire privée qui, comme le club l'a déjà montré par le passé, est prise au sérieux par les dirigeants du Stade Français Paris avec la menace d'un licenciement au-dessus de la tête du joueur de 21 ans.

Dénouement positif pour Hendre Stassen

Mais, selon des informations du magazine Midi Olympique, la place de l'ancien joueur des Blue Bulls au sein de l'effectif du Stade Français Paris ne sera pas menacée par cette affaire. En effet, le magazine assure qu'Hendre Stassen a fait un pas vers la victime de l'agression, présentant ses excuses avec un accord pour régler toute cette affaire qui pourrait être trouvé très prochainement. Cette solution permettra à l'international sud-africain des moins de 20 ans d'éviter toute procédure pénale à son encontre. Il est désormais attendu de pied ferme à Paris pour la reprise de l'entraînement sans que la moindre procédure à son encontre ne soit lancée par les dirigeants du club de la Capitale. De quoi préparer la saison à venir avec un peu plus de sérénité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.