Stade Français

Stade Français : Le centre d'entraînement rebaptisé Christophe-Dominici

Stade Français : Le centre d'entraînement rebaptisé Christophe-Dominici©Media365

, publié le 4 juin

Le Conseil de Paris a décidé vendredi de renommer le stade d'entraînement du Stade de Français en l'honneur de Christophe Dominici, tragiquement disparu en novembre dernier.



Il était très ému. Ancien coéquipier de Christophe Dominici au Stade Français, Pierre Rabadan, aujourd'hui adjoint d'Anne Hidalgo, maire de Paris, en charge du en charge du sport dans la capitale, des Jeux olympiques et paralympiques, portait une délibération pour rebaptiser le stade du Saut du Loup, terrain d'entraînement du Stade Français, au nom de son "ami". Et le Conseil de Paris l'a votée à l'unanimité vendredi. "Je n'arrive parfois pas encore à réaliser", a confié, très applaudi, l'ancien troisième ligne, six mois après le décès de son ex-partenaire parisien, avec qui il a été sacré champion de France à quatre reprises (2000, 2003, 2004 et 2007).

"Christophe Dominici, disparu tragiquement en novembre dernier, incarnait les « valeurs » du rugby : de générosité, de solidarité, d'abnégation et du vivre-ensemble. Des valeurs qui résonnent évidemment avec notre conception de Paris, ville inclusive, généreuse, où chacun peut trouver sa place", a pour sa part déclaré Emmanuel Coblence, conseiller de paris du 13e arrondissement. Une disparition tragique survenue le 24 novembre dernier. A 48 ans, Dominici était retrouvé sans vie dans le Parc de Saint-Cloud, non loin de son domicile boulonnais, après avoir effectué une chute d'une dizaine de mètres. Et si l'autopsie avait écarté l'intervention d'un tiers, les premiers éléments de l'enquête n'avaient pas permis d'établir si sa chute était un suicide ou un accident. Une thèse du suicide à laquelle ne croit pas sa famille.

"Un lieu très adapté"

Le stade du Saut du Loup, qu'il faudra désormais appeler stade Christophe-Dominici, se situe dans le Bois de Boulogne et constitue "un lieu très adapté" afin de rendre hommage à « Domi », qui résidait donc à Boulogne-Billancourt et se rendait régulièrement à l'hippodrome de Longchamps, lui qui possédait plusieurs chevaux, a encore précisé Rabadan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.