Stade Français

Stade Français Paris : Une offre plus généreuse a convaincu Ngani Laumape selon la presse néo-zélandaise

Stade Français Paris : Une offre plus généreuse a convaincu Ngani Laumape selon la presse néo-zélandaise©Media365

, publié le 14 mai

La presse néo-zélandaise avance que Ngani Laumape s'est engagé en faveur du Stade Français Paris à la suite de négociations loin d'être fructueuse avec la Fédération Néo-Zélandaise de rugby.

Ngani Laumape a décidé de tourner le dos aux All Blacks. Evoluant aux Hurricanes, le trois-quarts centre quittera la Nouvelle-Zélande à l'issue du Super Rugby Trans-Tasman, compétition qui concerne les équipes néo-zélandaises et australiennes du tournoi phare de l'Hémisphère Sud. Mais, selon le quotidien local New Zealand Herald, l'histoire aurait pu être tout autre. En effet, la Fédération Néo-Zélandaise de rugby (NZR) a proposé au natif de Palmerston North un nouvel engagement dans des conditions similaires à celles proposées lors de la dernière prolongation de contrat en 2019. Mais, entre une concurrence exacerbée dans la ligne d'attaque des All Blacks, une blessure qui ne lui a pas permis de s'installer dans le groupe l'an passé et une certaine défiance depuis sa non-sélection pour la dernière Coupe du Monde, Ngani Laumape a considéré que l'offre faite par la NZR n'était pas suffisante à ses yeux.


Le Stade Français Paris a sauté sur l'occasion

Face à cette négociation manquée, le centre aux seize sélections sous le maillot des All Blacks s'est tourné vers les éventuelles offres venues de l'étranger. C'est alors que le Stade Français Paris, affaibli par les départs de Gaël Fickou, qui a récemment rejoint le Racing 92, et de Jonathan Danty, qui va rallier La Rochelle l'été prochain, a vu en Ngani Laumape un renfort de choix et un coup à même de marquer les esprits. Le New Zealand Herald affirme que la différence entre les émoluments proposés par la NZR et ceux que l'international néo-zélandais a obtenu du club parisien est très nette. En effet, le club présidé par Hans-Peter Wild a mis sur la table un salaire annuel évalué à 830 000 euros contre... 500 000 euros proposé en Nouvelle-Zélande. A 28 ans, Ngani Laumape n'a sans doute pas hésité très longtemps pour signer ce juteux contrat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.